ACTUALITES Environnement Justice

37 plaintes contre P&B Entreprises en 2017

Publié par Hélène Fauteux

P et B Entreprises a fait l’objet de 37 plaintes pour odeurs nauséabondes en provenance de ses installations du parc industriel de Lavernière, entre les mois d’avril et de décembre 2017.
C’est ce qui ressort d’un rapport de contrôle environnemental du ministère du Développement durable, dont CFIM a obtenu copie.
Les activités ministérielles de contrôle, réalisées entre le 26 mai et le 26 septembre, ont permis de compléter 32 fiches d’odeur autour du parc industriel.
Deux d’entre elles, réalisées en aval des émissions de l’usine de production de béton bitumineux et de la centrale thermique d’Hydro-Québec, rapportent des odeurs fortes, d’appréciation désagréable, de bitume et de caoutchouc brûlé.
L’observateur du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques rapporte un étourdissement comme effet physiologique, et ce, tant pour les émissions de P et B Entreprises que d’Hydro-Québec.
Cela constitue, de la part de l’entreprise privée comme de la société d’État, un manquement en vertu de l’article 20 de la Loi sur la qualité de l’environnement.
Hydro-Québec, cependant, n’a fait l’objet d’aucune plainte pour émanations d’odeurs nauséabondes.
Le ministère du Développement durable, qui poursuit P et B Entreprises devant Tribunal administratif du Québec dans ce dossier, refuse de commenter.

Laisser un commentaire