ACTUALITES Éducation Pêche Science

À la retraite, il consacre son temps aux intérêts de la chasse aux phoques

Photo: Gil Thériault
Publié par Hélène Fauteux

Pierre-Yves Daoust, professeur au Collège de médecine vétérinaire de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et ami des chasseurs de phoque, prend sa retraite.
Ce spécialiste en pathologie de la faune précise toutefois qu’il reste actif dans la formation de la relève, à titre de professeur associé.
Il veut cependant avoir plus de temps à consacrer à ses travaux de recherche en soutien au développement de l’industrie du loup-marin, afin de contrecarrer la désinformation des groupes abolitionnistes:
Pierre-Yves Daoust était d’ailleurs dans l’archipel la semaine dernière, pour prendre des échantillons, afin de poursuivre ses analyses sur la présence de contaminants dans les muscles et le foie des phoques gris.
Ces travaux sont menés pour le compte de l’Association des chasseurs de phoque intra-Québec, que dirige Gil Thériault :
C’est à Terre-Neuve, en 1999, que le vétérinaire d’origine québécoise a commencé à s’intéresser aux différents aspects de la chasse au phoque, dont le bien-être animal, les méthodes d’abattage et la qualité des produits qui en sont issus.
Et, c’est dès l’année suivante, qu’il a commencé à tisser des liens professionnels et d’amitié avec les Madelinots.

Laisser un commentaire