ACTUALITES Éducation

Adoption du Plan d’engagement vers la réussite éducative à la CSÎ

photo: csdesiles.qc.ca
Publié par Antonin Valiquette

La Commission scolaire des Îles adoptait la semaine dernière son Plan d’engagement vers la réussite qui orientera son plan d’action pour les quatre prochaines années.

Parmi les cinq objectifs du Plan, le plus ambitieux concerne la réduction de l’écart de diplomation entre les garçons et les filles, qui est actuellement de 20 pour cent aux Îles soit deux fois plus important que la moyenne nationale, et qu’on souhaite voir diminuer de six points d’ici 2022.

La présidente de la Commission scolaire, Francine Cyr, ajoute que l’exigence ministérielle d’ajouter 60 minutes d’activités par jour pourrait favoriser la réussite des garçons, qui affichent un  taux de décrochage de 10 pour cent comparativement à seulement deux pour cent chez les filles :

La Commission scolaire souhaite aussi diminuer le nombre d’entrées au secondaire après l’âge de treize ans, en plus d’augmenter le nombre de diplomation ou de qualification pour les moins de vingt ans :

Les autres objectifs concernent le maintien du bon état des immobilisations et celui du taux de réussite à l’épreuve ministérielle en français au primaire qui s’élève à 98 pour cent.

Les plans d’action des écoles, basés sur le Plan d’engagement vers la réussite, devraient être dévoilés cet automne.

Laisser un commentaire

3 Commentaires

  • J’écoutais votre entrevue, ce midi, une chose que je ne comprend pas, (La Commission scolaire souhaite aussi diminuer le nombre d’entrées au secondaire après l’âge de treize ans, en plus d’augmenter le nombre de diplomation ou de qualification pour les moins de vingt ans …………es-ce a dire que si l’élève normalement aurait dû doubler son année, dans le futur il ira au secondaire quand même? Donc faible primaire sera faible+ au secondaire et par la suite décrochera parce qu’il a trop de difficulté donc pas d’intérêt.

    • De ce que j’ai compris de mon échange avec la présidente de la Commission scolaire des Îles, l’objectif n’est pas de faire franchir l’étape du primaire au secondaire plus facilement pour les élèves qui n’obtiennent pas les résultats nécessaires, mais bien plutôt d’adopter des actions à l’automne, en plus de ce qui se fait déjà comme le dépistage précoce des élèves en difficulté et l’accompagnement en classe, pour qu’une plus grande proportion de ces élèves se qualifie selon les critères de passage maintenus.