ACTUALITES Justice Politique

Affaire SNC-Lavalin: Diane Lebouthillier est solidaire avec son chef

photo: PLC
Publié par Antonin Valiquette

La députée fédérale régionale et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, réitère sa confiance envers son chef Justin Trudeau, suite aux révélations de l’ancienne ministre de la Justice dans l’affaire SNC-Lavalin.

Bien que Jody Wilson-Reybould ait déclaré devant le Comité parlementaire de la Justice, mercredi, qu’elle avait reçu des pressions inappropriées de la part de M. Trudeau et de son cabinet, d’utiliser son pouvoir discrétionnaire dans l’affaire SNC-Lavalin, Mme Lebouthillier fait valoir l’intérêt supérieur du maintien des neuf mille emplois de la firme d’ingénierie.

La députée ministre souligne que l’ancienne ministre de la Justice et procureure générale, qui a été transférée en janvier au ministère des Anciens combattants suite à son refus de coopérer, déclare elle-même que les pressions politiques ne se sont jamais transformées en actions illégales :

Selon Mme Wilson-Reybould, le premier ministre voulait qu’elle renverse la décision de la directrice des poursuites criminelles de ne pas négocier un accord de poursuite suspendue avec SNC-Lavalin, qui fait face à des accusations de fraudes et de corruption en Libye, afin que la firme reste éligible aux appels d’offres de contrats gouvernementaux.

Mme Lebouthillier ne croit pas que cette affaire d’ingérence politique dans le processus judiciaire aura des impacts sur les élections d’octobre :

Selon Diane Lebouthillier, une enquête publique de la GRC serait superflue puisque le Commissaire à l’éthique et le Comité de la justice aux communes mènent déjà des enquêtes qui feront la lumière sur l’affaire.

Laisser un commentaire