ACTUALITES Pêche Transport

Un banc de sable pas assez mis en lumière

Publié par Hélène Fauteux

La présence du banc de sable qui a provoqué le chavirement du Emma Joan, l’an dernier à Grosse-Île, n’était pas suffisamment explicite sur le document d’information remis aux pêcheurs.
C’est ce que conclut le Bureau de la sécurité dans les transports, dans son rapport d’enquête rendu public lundi.
Le gestionnaire du BST Pierre Murray note que le ministère des Pêches et Océans n’avait tracé qu’un diagramme indiquant la profondeur d’eau de la barre sableuse, sans en préciser les coordonnées de latitude et longitude :
Le Emma Joan a culbuté par l’avant, en frappant le banc de sable, en route vers l’entrée du havre, le 20 mai 2017.
Le BST note qu’une petite bouée temporaire, que le ministère avait placée pour signaler la barre sableuse après un dragage d’urgence une semaine plus tôt, a rapidement été emportée par la mer :
Bien qu’ils se soient retrouvés sous la coque quand le Emma Joan a renversé, son capitaine Adam Clark et son aide pêcheur, Alexandre Langlois, ont été quittes pour une bonne frousse.
Le BST ne signale aucun manquement à la sécurité de leur part.

Laisser un commentaire