ACTUALITES Énergie Environnement

Bilan des échanges entre l’AMSÉE et le MERN concernant les puits abandonnés

Crédit photo: Léonard Chevrier
Publié par Antonin Valiquette

Les préoccupations de l’Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale, touchant les puits pétro-gaziers abandonnés dans l’archipel, sont prises aux sérieux par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Au cours d’une conférence téléphonique, tenue mercredi, l’AMSÉE a révélé à la direction régionale du ministère l’existence d’un puit non-répertorié à Grosse-Île, qui s’ajoute à ceux de l’Île Brion et de Fatima, et qui seront inspectés en cours d’été pour en déterminer la conformité environnementale.

Selon la présidente de l’AMSÉE, Marianne Papillon, en plus des trois puits pétro gaziers terrestres, six ou sept autres, qui appartiendraient à Hydro-Québec, se situent en fond marin, ce qui complique leur localisation:

Pour ce qui est des forages miniers, dont on estime le nombre à près de 80 dans l’archipel, l’AMSÉE est rassurée de les savoir en grande partie répertoriés par le MERN, en marge de sa liste de puits pétro-gaziers :

L’AMSÉE invite la population madelinienne à partager avec le gouvernement et avec elle, via son site internet, toutes informations ou souvenirs permettant de mieux retracer les puits abandonnés.

Laisser un commentaire