ACTUALITES Jeunes Santé

Boissons sucrées fortement alcoolisées aux Îles?

Photo: Kim Vermette, Radio-Canada
Publié par Hélène Fauteux

Le dépanneur du Village, de Cap-aux-Meules, s’est approvisionné en Four Loko à la demande de sa clientèle l’été dernier; une boisson très sucrée à près de 12 pour cent d’alcool, comparable à la FCKD UP qualifiée de dangereuse.
Or, son propriétaire, Marc Gallant, précise qu’il l’a retirée de ses tablettes dès le mois de décembre, à cause d’un rappel parce que la populaire boisson contenait de l’alcool éthylique.
Autrement, les commerçants madelinots comme Gilles Lapierre, co-propriétaire du Dépanneur de La Montagne, mettent en marché des boissons dites énergisantes, comme la Redbull et la Mönster, que la Société canadienne de pédiatrie considère nocive pour les moins de 18 ans:
Certains commerces des Îles ont aussi à l’étalage des boissons sucrées alcoolisées dont la teneur en alcool est comparable à celle de la bière.
Il s’agit de la Smirnoff et de la Palm Bay, explique Cindy Landry, co-propriétaire du dépanneur de La Plage :
L’Institut national de la santé du Québec s’inquiète en particulier de l’ajout d’ingrédients aromatisants contenant naturellement de la caféine, comme le guarana, dans les boissons énergisantes.
Bien que ce soit légal, un apport supérieur aux limites recommandées chez les enfants peut entraîner différents symptômes, allant de la simple nausée à des problèmes cardiaques graves.

Laisser un commentaire