ACTUALITES Divers Justice Santé

Le déferlement d’appel s’est estompé au CALACS l’Espoir

Photo: Julie Couture avocate
Publié par Hélène Fauteux

Les appels se sont stabilisés au CALACS l’Espoir, un mois après la vague de dénonciations d’agressions sexuelles, déclenchée par les allégations contre les Weinstein, Salvail, Rozon et compagnie.
L’intervenante Isabelle Cyr explique que, depuis deux semaines, on s’y concentre maintenant sur l’accompagnement des victimes.
Les demandes logées auprès du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel des Îles ont plus que triplé, par rapport à pareille date de l’an dernier :
Le CALACS l’Espoir a reçu une part de 10 mille 790 dollars, du million injecté par le gouvernement Couillard à la fin octobre, pour aider ponctuellement les organismes communautaires à appuyer les victimes qui se manifestaient alors, dans un déferlement exceptionnel de dénonciation :
Isabelle Cyr note que, selon les données statistiques, une fille sur trois serait victime d’agression à caractère sexuel.
Elle dit que seule une minorité, cependant, ose briser le silence.

Laisser un commentaire