Dernières nouvelles

ACTUALITES Environnement Pêche

Une baleine noire empêtrée aperçue entre les Iles et l’Ile Miscou

Pour une deuxième fois cette année, Pêches et Océans Canada a aperçu une baleine noire empêtrée dans un engin de pêche, naviguant dans le golfe du Saint-Laurent.

Le spécimen en danger, une baleine mâle de 38 ans nommée Meridian, a été identifié entre l’Île Miscou et les Iles-de-la-Madeleine, à l’extérieur des zones de pêche.

Selon le communiqué du MPO, l’instance fédérale tente présentement de retrouver la baleine empêtrée et pourrait, si les conditions météo et de navigation sont favorables, procéder à une intervention pour la dégager.

Comme l’animal n’a pas été examiné, le MPO précise ne connaître ni le type ni la provenance de l’engin, qui pourrait avoir été trainé sur des centaines de kilomètres.

Rappelons qu’en mai dernier, une femelle de 14 ans avait été aperçue empêtrée à l’est de Gaspé.

C’est la première fois depuis 2019 que plus d’une baleine noire est observée en eaux canadiennes dans une telle situation.

ACTUALITES Communautaire

Violences sexuelles et conjugales: le CALACS satisfait de la stratégie gouvernementale

Le CALACS L’espoir des Îles accueille favorablement la nouvelle stratégie du gouvernement québécois contre les violences sexuelles et conjugales, dévoilée le mois dernier.

Sa coordonnatrice, Isabelle Cyr, estime que les changements proposés au système judiciaire et l’amélioration des services offerts aux victimes arrivent à point.

Elle explique à cet égard avoir observé un changement d’attitude dans la sphère politique au cours des dernières années.

Mme Cyr apprécie notamment la mise en place d’un projet pilote de tribunaux spécialisés et se dit satisfaite du développement de programmes de sensibilisation destinés aux élèves du primaire, offerts dès septembre prochain dans les écoles.

Par ailleurs, elle indique qu’une intervenante du CALACS sera à nouveau sur le terrain cet été afin de sensibiliser les citoyens en ce qui a trait aux agressions sexuelles dans des contextes d’intoxication.

Selon Mme Cyr, la communauté s’est montrée très réceptive aux actions de prévention qui ont été menées en période estivale depuis cinq ans.

ACTUALITES Économie Environnement Pêche

Crabe des neiges : une saison 2022 houleuse

Loin de la saison de rêve espérée, l’industrie du crabe des neiges a fait face à de nombreux obstacles en 2022.

Marché américain à la baisse, inflation, fermetures de secteurs en raison de la présence de baleines noires de l’Atlantique nord : le porte-parole des crabiers traditionnels des Îles, Paul Boudreau, qualifie la pêche « d’ardue » cette année.

C’est surtout dans les usines que l’ambiance est morose, indique-t-il.

Il spécifie que la chute de la demande pour le crabe canadien a fait diminuer le prix offert aux pêcheurs, qui, après avoir débuté à près de 8,50 $/lb, s’est finalement établi à 6 $/lb.

La mise en œuvre du protocole de protection des baleines noires est aussi venue atténuer l’optimisme des équipages.

Si les crabiers madelinots n’ont pas eu à se relocaliser à la suite de fermetures de quadrilatères, ils ont dû composer avec le déplacement d’autres pêcheurs de la zone 12 dans leurs secteurs d’activités, ajoute Paul Boudreau.

Le porte-parole des crabiers traditionnels des Îles, Paul Boudreau

Malgré tout, les crabiers ne sont pas repartis les mains vides.

Selon les données préliminaires du MPO, les pêcheurs des Îles ont capturé 98 % de leurs quotas, qui avaient connu une hausse vis-à-vis 2021.

Ainsi, les 35 participants ont débarqué 1428 tonnes de crabe des neiges pour un total de 258 voyages.

Du côté de la zone 12F, les contingents ont également été majoritairement atteints, témoigne le capitaine du Cap-Adèle, Marcel Cormier, qui se dit globalement satisfait de la saison.

Questionné sur ses prévisions pour 2023, Paul Boudreau croit que le marché demeurera frileux, mais que la ressource sera abondante.

Il compte d’ailleurs joindre sa voix à celle d’autres acteurs de l’industrie afin d’exiger que Pêches et Océans Canada statue sur une date d’ouverture de saison fixe au 1er avril pour la zone 12, plutôt que d’attendre que les conditions de glace soient uniformes dans l’ensemble du golfe.

Les pêcheurs ont été autorisés à prendre la mer le 13 avril, alors que l’an dernier, ils avaient quitté les quais 10 jours plus tôt.


En lien avec ce sujet : Présence d’une baleine noire: une 1ère fermeture temporaire de zone en 2022 (avril 2022) // Abondance de crabe des neiges dans le sud du golfe St-Laurent (février 2022) // Présence d’une baleine noire : la zone 12F presque entièrement fermée (avril 2021)

ACTUALITES Divers Environnement

Bilan météo : un mois de juin sans histoire

La météo du mois de juin a été plutôt clémente aux Iles avec des températures supérieures à la normale ainsi que des précipitations en deçà des moyennes saisonnières.

Le météorologue chez Environnement Canada Jean-Philippe Bégin précise que la chaleur s’est installée aux environs du 10 juin après des journées plus froides pour débuter le mois.

La moyenne des températures enregistrées s’établit à 13,7 ºC, soit un écart de 1,2 ºC par rapport à la normale.

Le bilan météo de l’archipel diverge du reste du Québec pour ce qui est des précipitations, alors que l’ensemble des régions à l’exception de la Côte-Nord ont reçu des pluies au-dessus des moyennes de saison.

À titre comparatif, le Saguenay–Lac-Saint-Jean a enregistré des précipitations près de trois fois supérieures à la normale, un record depuis que les données sont compilées, soit environ 80 ans.

Jean-Philippe Bégin ajoute que ces écarts sont attribuables à la trajectoire des tempêtes, aux phénomènes de convection propres à l’été ainsi qu’à un peu de chance.

Pour les prochains jours, Environnement Canada prévoit un système de pluie débutant aujourd’hui qui sera suivi d’un front frais pour ce qui est de la fin de semaine.

ACTUALITES Municipalité

Une planification triennale pour les infrastructures et équipements de la Municipalité

La Municipalité des Îles se dote d’un premier Programme triennal d’immobilisations afin de mieux planifier la gestion des dépenses d’infrastructure et d’équipement.

Adopté en séance extraordinaire mardi par les membres du conseil municipal, le document identifie 52 projets et actions prioritaires pour lesquels des investissements seront nécessaire d’ici 2024.

Au total, le programme prévoit des dépenses atteignant 72 200 000 $ pour les trois prochaines années, dont 29 000 000 $ en 2022.

Quelques projets prévus // Source: MunÎles

Le maire Jonathan Lapierre prévoit que la majeure partie de ces sommes proviendra de subventions des différents ministères, à l’instar des travaux de protection des berges prévus à Cap-aux-Meules et dans le secteur de Gros-Cap.

Par ailleurs, ces dépenses auront pour effet d’augmenter la part du budget municipal consacrée au service de la dette.

La directrice générale de la municipalité, Ariane Cummings, précise toutefois que leurs cadres financiers seront suivis de près afin d’être ajustés au besoin.

Notons que le Programme triennal d’immobilisations concerne entre autres l’entretien du réseau routier, de l’aqueduc et des égouts, mais aussi les interventions contre l’érosion des berges de même que la rénovation ou la construction des bâtiments municipaux.

ACTUALITES Culture Économie

Une 23e saison plus festive pour le Marché du Village, qui débute le 9 juillet

Plusieurs nouveautés seront au rendez-vous pour la 23e saison du Marché du Village, qui débute ses activités ce samedi 9 juillet.

En plus des exposants permanents, deux kiosques seront réservés à des artisans ou artistes locaux, annonce la directrice du Bon goût frais des Îles, Caroline Jomphe.

L’idée de bonifier le côté culturel de l’événement se traduit aussi par d’autres ajouts festifs, dévoile-t-elle.

Cette année, ce sont les Jardins du Havre-Vert, Grandma’s Bakery, les Huîtres d’Old Harry ainsi que Cupcakes des Îles qui reviendront à toutes les semaines sur le site, pour une moyenne de sept kiosques chaque samedi.

Après avoir testé une formule par thématique hebdomadaire en 2021, l’organisation a préféré scindé la saison en deux en fonction du profil de la clientèle, explique Caroline Jomphe.

Le Marché du Village se tiendra à la Place des gens de mer, à Cap-aux-Meules, jusqu’au 8 octobre inclusivement.


Pour réécouter l’entrevue avec Caroline Jomphe :

ACTUALITES Covid-19 Culture

Musée de la Mer: bilan d’une année fructueuse

Malgré une baisse des revenus liés à l’achalandage, les finances du Musée de la Mer auront évité la dégringolade au cours de la pandémie.

Pour une deuxième année consécutive, l’institution boucle son exercice  avec un excédent, qui s’élève cette fois-ci à près de 106 000 dollars.

Le surplus s’explique par les aides d’urgence octroyées par les deux paliers de gouvernement, mentionne sa directrice générale, Gabrielle Leblanc.

Le coussin accumulé permettra entre autres d’effectuer une mise à niveau de diverses infrastructures.

D’autre part, un rapport d’activités 2021-2022 touffu a été présenté lors de l’assemblée générale annuelle, listant notamment de nombreuses expositions, la participation du Musée aux fouilles archéologiques qui se déroulent sur l’Île Brion et les visites en milieu scolaire.

L’institution veut d’ailleurs poursuivre dans cette veine pour l’année en cours en axant sa vision sur le développement de la programmation afin d’élargir sa clientèle, indique Mme Leblanc.

Elle ajoute que les actions à venir s’arriment à la planification stratégique quinquennale approuvée par le conseil d’administration, qui détermine les enjeux et les objectifs liés à la mission du Musée de la Mer.

En termes de prévisions budgétaires, elle anticipe un déficit d’environ 64 000 dollars attribuable au coût des réparations du toit, à la hausse de la masse salariale, au réaménagement du bâtiment de la Grande Saline ainsi qu’à l’augmentation des honoraires pour des ressources externes.


Pour réécouter l’entrevue intégrale :

ACTUALITES Pêche

Pêche au homard: une avant-dernière semaine à 7,54 $/lb

Le prix versé à quai pour la huitième et avant-dernière semaine de pêche au homard se situe à 7,54 $/lb, ce qui équivaut à 0,19 $ de plus que la semaine précédente.

Le volume des captures a également augmenté d’environ 8 % en comparaison avec la semaine dernière pour s’établir à 1 527 000 livres, selon l’Office des pêcheurs de homard des Îles.

Rappelons qu’à pareille date en 2021, le prix atteignait 10,75 $/lb tandis que les débarquements se chiffraient à 1 070 000 livres.

Jusqu’à présent, le total des captures depuis le début de la saison dépasse les 13 500 000 livres.

La pêche au homard prend fin le 9 juillet aux Îles.

ACTUALITES Insularité

Un nouveau service temporaire pour trouver un toit aux gens qui n’en ont pas

Des partenaires du milieu s’unissent pour mettre sur pied le Service d’aide à la recherche de logement des Îles (SARL).

La Municipalité, le Réseau des partenaires en développement social, le CISSS, l’Office municipal d’habitation ainsi que le Carrefour jeunesse-emploi forment le comité responsable de l’initiative.

André St-Onge, Réseau des partenaires en DS des Îles, Véronique Chiasson, Réseau des partenaires en DS des Îles, Isabelle Boudreau, CISSS des Îles, Pierre Desbiens, intervenant SARL des Îles, Franck Rwamo, Réseau des partenaires en DS des Îles (gauche à droite; absentes sur la photo : Amélie Lapierre CISSS des Îles, Jacynthe Marcotte, CJE des Îles, Catherine Jomphe-Gaudet, CJE des Îles; source photo: SARL des Îles)

Offert depuis la mi-mai, le service est destiné à toutes les personnes qui résident sur l’archipel depuis au moins le 31 mars dernier et qui sont à risque de se retrouver sans logis, explique la représentante du Réseau, Véronique Chiasson.

Le comité a d’ailleurs engagé un coordonnateur à temps plein, Pierre Desbiens, qui a agi comme famille d’accueil pendant une dizaine d’années et siégé au sein de divers comités, entre autres sur l’itinérance et la gestion de crise.

Il sera chargé d’accueillir les individus qui sont sans logement, d’évaluer leurs besoins, de les rediriger aux ressources existantes le cas échéant et de référencer les toits potentiellement disponibles.

De plus, des chambres seront mises à disposition pour les citoyens en situation critique dans un lieu d’hébergement ciblé, indique Danielle Hubert, représentante de la Municipalité au sein du dossier.

Elle précise que le Service d’aide est une solution temporaire pour la saison estivale, mais que le comité de partenaires travaille à trouver du financement récurrent afin d’assurer son maintien à l’année.

Pour l’instant, le coût de l’initiative s’élève à 60 000 dollars, ce qui inclut le salaire du coordonnateur, et est pris en charge par la Municipalité.

L’été dernier, la pénurie de logements et la vulnérabilité de certaines familles madeliniennes ont amené l’instance municipale à faire appel à la Croix-Rouge afin d’établir un site d’hébergement temporaire dans l’ancien aréna de Havre-aux-Maisons.

Six ménages ont eu recours aux installations entre la mi-juillet et la mi-septembre.


Pour réécouter l’extrait d’entrevue avec Véronique Chiasson et Danielle Hubert :

ACTUALITES Communication Divers

Le Son de la Mer pleure le décès hâtif d’un de ses piliers

C’est toute une communauté qui doit faire son deuil d’une amie qui fût une voix familière sur les ondes au cours des 20 dernières années.

Annie Lapierre est décédée vendredi dernier de manière soudaine, emportée par la maladie.

Tout d’abord bénévole puis animatrice, conceptrice publicitaire, agente en communication et journaliste de liaison à la salle des nouvelles; elle a multiplié les chapeaux au fil des ans, occupant une place de choix dans le cœur et l’oreille des auditeurs madelinots.

Le président du conseil d’administration de Diffusion communautaire des Iles, Michel Asselin, souligne sa voix sympathique, son esprit vif et son sens de l’humour aiguisé.

Il joint sa voix à toute l’équipe de la radio pour offrir ses plus sincères condoléances à sa famille et ses amis.

Mère de deux enfants, Annie Lapierre était aussi grandement appréciée de ses collègues et de ceux et celles qui l’ont côtoyée.

Témoignant du grand vide ressenti chez ses proches, son ami de longue date Sylvain Vigneau salue leur grande complicité et son caractère profondément humain.

Les contributions d’Annie au dynamisme ainsi qu’au rayonnement de sa communauté ont été nombreuses, qu’il s’agisse de ses implications passées dans le milieu culturel ou plus récemment de son travail auprès de la Maison des jeunes des Iles et de Centraide Gaspésie–les Iles.

ACTUALITES Santé Sports

1 350 000 coups de pédale pour Opération Enfant Soleil

Le greffier retraité Jean-Yves Lebreux a reçu un accueil triomphal à sa sortie du traversier, jeudi dernier.

Lui et son camarade de voyage Mario Grondin ont complété un périple d’environ 2500 km entre Rouyn-Noranda et les Îles afin d’amasser des fonds pour Opération Enfant Soleil.

M. Lebreux raconte avoir rencontré plusieurs « Enfants Soleil » au cours du trajet.

Les deux cyclistes ont notamment eu droit à une météo favorable, avec seulement trois jours de pluie sur 25 jours de vélo.

Jean-Yves Lebreux, accueilli à la Place des gens de mer (photo: CFIM)

Interrogé sur son intérêt à reprendre la route l’année prochaine, M. Lebreux ne semble pas fermé à l’idée.

Au total, l’initiative a permis de récolter environ 23 000 $ pour l’organisme de bienfaisance.

Le voyage initialement prévu en 2021 avait dû être reporté en raison de la pandémie.

Jean-Yves Lebreux et Mario Grondin ont pris un bain de foule à leur arrivée (photo: CFIM)

 

Pour réécouter l’entrevue intégrale:

ACTUALITES Environnement Municipalité

Grippe aviaire: le ramassage des carcasses d’oiseaux se poursuit

Les opérations se poursuivent afin de ramasser les carcasses d’oiseaux qui jonchent les plages de l’archipel à la suite de l’épidémie de grippe aviaire qui affecte notamment les fous de Bassan.

Au cours des deux dernières semaines, un peu plus de 2500 bêtes ont été récupérées sur presque 80 km de plage.

Rappelons que la deuxième phase de nettoyage du littoral est coordonnée par la Communauté maritime et financée par le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques.

La première phase de l’opération, qui relevait directement du ministère, avait permis de ramasser plus de 1000 carcasses sur le territoire.

Par ailleurs, les citoyens sont invités à visiter le site web de la Municipalité des Îles afin de connaître les consignes à suivre pour disposer en toute sécurité des dépouilles trouvées sur des terrains privés.

Notons également qu’il est recommandé d’éviter tout contact à mains nues avec les animaux malades ou morts, et ce, en toutes circonstances.

ACTUALITES Énergie Insularité

Raccordement par câble : Hydro-Québec effectuera des relevés terrestres cet été

Hydro-Québec en est aux derniers miles de la phase d’avant-projet dans le dossier du raccordement par câble.

Après avoir déterminé le tracé sous-marin au cours de l’été 2021, des équipes de professionnels se rendront aux Iles cet été pour évaluer les différentes options afin de relier le site d’atterrage, situé dans le secteur de la Belle-Anse, à la centrale de Cap-aux-Meules.

La conseillère en relation avec le milieu, Geneviève Cloutier, précise que le tracé commence à se définir et qu’une lettre sera bientôt acheminée aux propriétaires de lots dans le secteur afin de les informer de la démarche.

L’aménagement sous-terrain devrait débuter en 2024 et s’échelonner sur environ deux ans, puis sera suivi des travaux de raccordement, prévus en mer pour l’été 2026.

Mme Cloutier mentionne que l’équipe de projet sera aux Iles cette semaine afin de rencontrer les pêcheurs pour les mettre à jour sur l’avancement du dossier et poursuivre la planification dans le but d’éviter d’interférer avec la saison.

Elle ajoute que la phase d’avant-projet devrait normalement se conclure en décembre 2022, permettant de présenter une estimation des coûts du projet à la Régie de l’énergie dans les premiers mois de 2023.

Des représentants de la société d’État reviendront sur l’archipel cet automne pour rencontrer la population, notamment les propriétaires dans le secteur de la Belle-Anse.

ACTUALITES Économie Insularité

Un tout premier sel de mer des Îles destiné aux assiettes

L’entreprise Alcyon lance le tout premier sel de mer naturel pour consommation alimentaire de l’archipel.

La cofondatrice Joëlle Arseneau explique que l’idée mijote depuis 2016, mais que la conjoncture propice à la réalisation du projet s’est manifestée au cours de la pandémie.

Élaboré sur plusieurs mois et secret bien gardé, le processus de fabrication artisanale s’étend quant à lui sur 5 à 8 jours, indique-t-elle.

Elle précise que tous les sels de mer ont un goût unique puisqu’ils dépendent des particularités minérales et des niveaux de salinité de l’eau propres à chaque endroit dans le monde.

De ce fait, chaque lot de production d’Alcyon, environ 5 kg, se distingue du suivant, ajoute-t-elle.

Le noyau familial est au cœur de l’aventure, souligne Joëlle Arseneau.

Située à Havre-aux-Maisons dans le bâtiment qui appartient à la famille depuis quatre générations, la boutique a officiellement ouvert ses portes vendredi dernier.

Par ailleurs, l’entreprise a remporté le prix Coup de coeur régional Evol lors du gala Gaspésie-les Îles du Défi OSEntreprendre.


Pour réécouter l’entrevue intégrale :

ACTUALITES Économie Environnement

Fin du traitement des véhicules hors d’usage chez Recycle Autos 2000

L’entreprise Recycle Autos 2000 cessera bientôt de faire la récupération des véhicules hors d’usage.

Ce service est dorénavant exclusivement assumé par le Centre de gestion des matières résiduelles (CGMR).

Rappelons que la Municipalité des Îles avait obtenu en 2017 un jugement de la cour afin de restreindre les activités de l’entreprise pour des raisons de zonage.

Une relocalisation n’a toutefois pas été possible, comme l’explique l’adjointe administrative de Recycle Autos 2000, Johanne Lemay.

Bien qu’un déménagement sur le site du CGMR ait été étudié par les deux parties, le scénario s’est avéré trop coûteux selon l’entrepreneur Claude Ouellet.

L’entreprise continuera toutefois ses autres activités, dont le remorquage, le service de fourrière et le traitement de pneus.

Selon des données fournies par la Municipalité, environ 1000 véhicules par année sont considérés hors d’usage sur le territoire, dont entre 100 et 150 qui sont déjà directement traités au CGMR.

L’administration municipale précise cependant par courriel que ce type d’activité industrielle lourde ne relève pas de sa mission et dit avoir été mis au courant de l’intérêt porté par un autre entrepreneur pour reprendre le flambeau.

 

Pour réécouter l’entrevue intégrale:

ACTUALITES Covid-19 Santé

COVID-19: le virus circule de plus en plus aux Îles

À l’instar du reste du Québec, l’archipel semble connaitre une résurgence de la COVID-19.

Le CISSS des Îles constate « globalement » une augmentation du nombre de résultats positifs à des tests de dépistage ainsi qu’une hausse des consultations en lien avec le virus.

Par courriel, la directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques de l’établissement, Ann Martell, indique qu’entre 15 à 20 tests salivaires officiels sont effectués chaque jour.

Le personnel du CISSS n’échappe pas à la remontée des cas : 18 employés sont actuellement retirés de leur milieu de travail tandis que 10 autres ont débuté des séquences de dépistage.

Mme Martell observe aussi une recrudescence du nombre d’usagers présentant des symptômes liés à la COVID-19 qui se rendent à l’urgence et fait état de deux hospitalisations des suites de la maladie depuis la semaine dernière.

Toutefois, la santé publique régionale peine à chiffrer le taux d’infections en territoire madelinot parce que les instances ne le compile plus en fonction des MRC.

Son directeur, le docteur Yv Bonnier-Viger, estime qu’environ 15% de la population a accès aux tests de dépistage PCR, ce qui ne donne seulement qu’un aperçu de la situation.

Selon lui, la levée du port du couvre-visage dans les lieux public intérieurs, la saison estivale ainsi que l’arrivée des variants BA.2.12.1, BA.4 et BA.5 – qui composent 75% des cas de COVID-19 dans la province, a fait savoir le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau –, seraient en cause.

Selon les données publiées hier par l’INPSQ, la région compte 62 nouveaux cas depuis dimanche.

ACTUALITES Économie Pêche

Saison 2020 : la Régie des marchés agricoles et alimentaires rejette la demande d’arbitrage de l’OPHIM

La Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec rejette la demande d’arbitrage du prix du homard visant les semaines 3, 4 et 5 de la saison 2020, déposée par l’Office des pêcheurs de homard des Iles.

Dans une décision rendue le 23 juin dernier, la Régie a convenu que l’Office n’avait pas suivi le processus prévu à la Convention de mise en marché pour formuler sa demande, qui indique que le Comité de prix doit décider au plus tard le vendredi de chaque semaine si un ajustement est justifié.

Or, la demande d’arbitrage a été déposée par l’Office en septembre 2021, soit plus d’un an après la fin de la saison 2020.

Citant des décisions de 2014, 2016 et 2017, la Régie considère que les précédentes demandes d’arbitrage étaient conformes et que celles-ci témoignent d’une interprétation du texte de la convention partagée tant par l’Office que par l’Association québécoise de l’industrie de la pêche.

La Régie conclut sa décision en soulignant que le texte de l’article en question est clair et que les parties ont toujours agi en respectant le mécanisme convenu entre elles.

Joint à ce propos, l’Office mentionne qu’il n’émettra pas de commentaires à ce point-ci et qu’il évaluera le tout une fois la saison de pêche terminée.

Les parties impliquées ont un délai de 30 jours pour contester la décision de la Régie devant le Tribunal administratif du Québec.

Rappelons qu’à l’aube de la saison 2021, les pêcheurs et les industriels se sont entendus sur une nouvelle convention de mise en marché, démarche saluée par les deux organisations.

ACTUALITES Environnement

L’océanographe Peter Galbraith récompensé par ses pairs

Le chercheur à l’Institut Maurice-Lamontagne Peter Galbraith reçoit le prix Rayonnement médiatique Québec-Océan 2021.

Le regroupement d’acteurs de recherche scientifique en océanographie tenait à souligner sa quarantaine d’interventions dans divers médias l’année dernière, ce qui ravit le principal intéressé.

Le sujet du réchauffement des eaux du golfe et de l’estuaire du Saint-Laurent continue de fasciner M. Galbraith, qui est à l’emploi du ministère de Pêches et Océans Canada depuis 1995.

Il témoigne s’être trouvé aux premières loges pour observer l’impact du phénomène sur ces milieux marins, qualifiant son travail dans le domaine de l’océanographie physique comme un « heureux mélange de travaux terrain et de recherche scientifique ».

Les conséquences des changements climatiques dans le golfe sont importantes, indique-t-il, et affectent aussi les Îles.

Le chercheur rappelle que la moyenne de température des eaux profondes du golfe a augmenté de 1,5 degré Celsius entre 2009 et 2021, et que les records de chaleur sous-marine enregistrés s’accompagnent de grands bouleversements au sein des espèces halieutiques.

Même si le portrait est inquiétant et que l’âge de la retraite approche, Peter Galbraith n’envisage pas de s’arrêter de sitôt, affirme-t-il, toujours porté par la passion du métier.


Pour réécouter l’entrevue avec Peter Galbraith :

ACTUALITES Culture Tourisme

Au pied des Demoiselles reçoit 2M$ du ministère du Tourisme

La ministre du Tourisme Caroline Proulx était de passage aux Îles mercredi afin d’annoncer l’octroi d’une aide financière de 2 millions de dollars à l’entreprise Au pied des Demoiselles.

La somme accordée dans le cadre du Programme d’aide à la relance touristique servira à réaménager le site de l’ancienne école de Havre-Aubert afin d’y intégrer une trentaine d’unités locatives de même que des services de restauration et de location de vélos.

L’instigateur du projet, Jeannot Painchaud, voit cet investissement comme le coup d’envoi de l’espace culturel et touristique qu’aspire à devenir Au pied des Demoiselles.

La ministre Proulx a également annoncé une reconduction de l’entente de financement avec Tourisme Îles de la Madeleine qui se chiffre dorénavant à 2,5 millions de dollars sur quatre ans, soit une augmentation d’environ 40 % par rapport à la précédente.*

Une enveloppe de 410 000 $ sur trois ans a aussi été octroyée par le ministère dans le cadre du renouvellement de l’Entente de partenariat régional et de transformation numérique en tourisme.

Interrogée pour l’occasion sur le rôle que peut jouer son ministère dans l’atteinte d’un meilleur équilibre entre visiteurs et visités sur l’archipel, Mme Proulx estime que l’accent doit être mis sur le développement du tourisme hivernal.

Elle prévoit par ailleurs que la nouvelle Loi sur l’hébergement touristique, adoptée l’automne dernier, permettra aux municipalités de mieux encadrer les activités de location de courte durée sur leur territoire.

* Certains détails ont été ajoutés le 30 juin.

ACTUALITES Culture

Michel Jean, président d’honneur de la 7e édition du Festival littéraire des Îles

L’auteur innu Michel Jean présidera la 7ème édition du Festival littéraire des Îles, qui se déroulera du 3 au 5 juillet prochains à L’Étang-du-Nord.

Celui qui a tout d’abord été connu du public québécois comme journaliste d’enquête et chef d’antenne était le choix tout désigné, selon Céline Lafrance, qui anime l’événement.

L’écrivain se joindra notamment à l’auteure Marie-Laure Chevrier ainsi qu’à l’historien Maxime Arseneau pour traiter des thèmes de l’identité et de l’appartenance lors d’une discussion animée.

Randonnée littéraire, déjeuner causerie, ateliers et hommage à l’un des compositeurs les plus prolifiques de sa génération, Claude Léveillée, sont autant d’activités qui figurent à la programmation du festival.

La bande-dessinée y est d’ailleurs à l’honneur cette année, avec la présence du créateur de la série Paul, Michel Rabagliati, et des bédéistes madelinots Jocelyn Boisvert, Hugues Poirier et Cyril Doisneau.

L’événement sera aussi l’occasion de procéder au lancement de deux nouveaux livres publiés par des auteurs d’ici, souligne Mme Lafrance.

Elle ajoute que si les mesures sanitaires en lien avec la COVID-19 ne restreignent plus la tenue de l’événement, des réservations sont requises pour certaines activités.

L’achat de billets peut se faire par téléphone ou via la page web du Site de la Côte, qui héberge le Festival littéraire à nouveau.

ACTUALITES Communautaire Insularité

12 projets d’organisations du milieu soutenus par le Fonds d’urgence en développement social (FUDS)

L’enveloppe de 50 000 dollars du Fonds d’urgence en développement social, mis sur pied en février 2022, a permis de financer 12 projets présentés par des organismes communautaires de l’archipel.

L’initiative menée par le Réseau des partenaires en Développement social visait à pallier les effets de la crise sanitaire, plus particulièrement auprès des personnes vivant en situation de vulnérabilité.

La coordonnatrice du Réseau des partenaires en Développement social, Véronique Chiasson

La coordonnatrice, Véronique Chiasson, explique que la pandémie a coupé les ailes de plusieurs organisations, venant ainsi exacerber l’isolement vécu par certaines personnes, notamment les ainés et les individus vivant avec un handicap ou une problématique de santé mentale.

Selon Mme Chiasson, l’appel de projets a aussi permis de tisser des liens avec certains organismes qui n’étaient pas sur le radar de l’équipe de Développement social.

Source : Réseau des partenaires en Développement social

Elle se réjouit ainsi de la grande variété d’activités financées via le Fonds.

Rappelons que le Fonds d’urgence en développement social fait suite au Fonds d’aides aux initiatives sociales lancé en 2020 à l’aide d’un financement du député provincial des Iles, Joel Arseneau.

Véronique Chiasson mentionne que la mesure d’urgence ne devrait normalement pas être reconduite, mais que des réflexions sont en cours afin de pérenniser les liens entre les organisations œuvrant en développement social dans le cadre de la planification stratégique du Réseau.

ACTUALITES Communautaire

Le Carrefour Unité fera de la sensibilisation lors d’événements estivaux

Le Carrefour Unité a mis sur pied un service d’intervention en milieu festif.

Au cours des prochaines semaines, des équipes d’intervenants feront le tour des festivals, spectacles et autres activités publiques afin d’encourager des pratiques de consommation responsables et positives.

Plusieurs événements ont déjà été ciblés, comme l’indique Laurence Paradis, chargée de projet au Carrefour Unité.

L’initiative est issue d’un partenariat avec l’équipe d’Aire ouverte, un programme du CISSS des Îles qui intervient auprès des jeunes de l’archipel.

Sa chargée de projet, Nathalie Bourgeois, explique que le moment était opportun pour que cette idée se concrétise.

Les huit personnes qui prendront part à la démarche ont suivi une formation de deux jours offerte par l’Association des intervenants en dépendance du Québec.

Notons aussi que le projet bénéficie d’un financement accordé par la Direction régionale de santé publique Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine pour des activités de prévention chez les 18 à 24 ans.

ACTUALITES Divers Éducation

Cérémonie de remise des diplômes : 74 fois « chapeau » !

Les sourires étaient accrochés aux lèvres des 74 finissants et finissantes de la Polyvalente des Iles qui avaient sorti leurs plus beaux habits dans le cadre de la cérémonie de remise des diplômes qui se tenait lundi.

L’évènement s’est déroulé en la présence des parents et était précédé d’un cocktail dinatoire en compagnie du personnel de l’école.

Il s’agissait d’un retour à une formule plus traditionnelle, après avoir dû tenir une cérémonie en petits groupes et devant un public restreint en 2021 et en 2020 en raison des règles sanitaires.

Une quinzaine de bourses de 500 $ ont été attribuées par autant de partenaires pour souligner l’excellence du dossier académique ou la persévérance scolaire de certains élèves.

Source : Polyvalente des Iles

Les étudiants et étudiantes se sont succédés sur la scène de l’auditorium Rosaire-Vigneau par groupes d’amis d’une dizaine de personnes.

La Médaille du Lieutenant-gouverneur a été remise à Béatrice Cummings pour ses diverses implications dans la vie étudiante et associative de la polyvalente.

Cette distinction nationale est remise à une personne qui, par son implication, a présenté une attitude inspirante et un rayonnement positif dans sa communauté.

La médaille académique du Gouverneur général, attribuée selon l’excellence du dossier scolaire, sera décernée plus tard dans l’été, une fois que les résultats aux épreuves ministérielles seront validés.

ACTUALITES Santé

Nouveau service de massothérapie pour les patients atteints du cancer

Les Madelinots qui suivent des traitements de chimiothérapie peuvent dorénavant recevoir des séances de massothérapie gratuites et adaptées à leur condition.

Alors que l’option était déjà disponible pour les patients du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, l’Association du cancer de l’Est du Québec a récemment annoncé l’ajout de points de service aux Îles et sur la Côte-Nord.

La directrice générale de l’organisme, Mélanie Lepage, explique les bénéfices de cette approche pour les patients atteints du cancer.

Les séances de masso-oncologie sont offertes par des massothérapeutes ayant suivi une formation spécialisée de 300 heures en plus de leur apprentissage initial.

Notons que les patients concernés seront directement interpellés dans le contexte de leurs traitements, comme le précise Mme Lepage.

Selon le communiqué émis par l’association, le service d’une durée de 15 minutes sera offert une demi-journée par semaine au Centre hospitalier de l’Archipel.

Des soins d’une durée de 60 minutes sont aussi disponibles en pratique privée, moyennant des frais modiques qui sont les mêmes pour toutes les régions de l’Est du Québec.

ACTUALITES Économie Pêche

Déjà 12 millions de livres capturées et un prix de 7,35 $/lb pour la septième semaine de la saison

Le prix versé à quai aux homardiers de l’archipel s’est établi à 7,35 $/lb à la septième semaine de la saison selon les données de l’Office des pêcheurs de homard des Iles.

Il s’agit d’une baisse de 12 cents en comparaison avec la sixième semaine et d’un important recul vis-à-vis la valeur des captures en 2021, qui avait fracassé les records lors des dernières semaines de la saison.

Un peu plus d’un 1 415 000 livres de homard ont été capturées, toujours selon les chiffres transmis par l’Office, portant le total estimé à plus de 12 millions de livres en 2022, tout près du seuil record de 2020.