Entrevues info

Deuxième hausse du salaire minimum en six mois

Photo: Fruits de Mer Madeleine
Publié par Hélène Fauteux

Le directeur général de Fruits de Mer Madeleine, Pierre Déraspe, se déclare déçu qu’aucune proposition concrète n’ait été soumise durant la campagne électorale, pour contrer à court terme la pénurie de main-d’œuvre, aux Îles.
Voici ce qu’il nous a déclaré à ce sujet, vendredi, en entrevue…

M. Déraspe fait référence à des débarquements qui ont été faits à l’extérieur des Îles; on parle en fait de buccin, que les pêcheurs de Grosse-Île ont vendu à l’Île du Prince Édouard dans l’espoir d’avoir un meilleur prix à quai. Aux Îles, on parle d’un prix de départ d’un dollar la livre, contre 90 sous l’an dernier. Finalement, comme ça n’a pas été le cas, ils livreraient à nouveau dans l’archipel, selon nos informations.
Fruits de Mer Madeleine n’en enregistre pas moins une diminution de 40 pour cent de sa production de buccin, pour l’instant; on fera le bilan complet de sa production 2018 en novembre…

Cela dit, c’est la deuxième bonification salariale depuis le début de l’année 2018, qu’annonce l’entreprise de l’Étang-du-Nord pour ses travailleurs saisonniers; après une première augmentation de 65 sous l’heure entrée en vigueur le premier avril. La nouvelle augmentation passe de 13,50$ à 15$ l’heure.
Je me suis entretenue avec trois des 120 employés concernés, pour obtenir leur réaction; dont Jules Bourgeois…

Laisser un commentaire