ACTUALITES Communication Municipalité

Exaspéré, le maire des Îles suggère une prise en charge locale du déploiement d’internet haute vitesse

Publié par Antonin Valiquette
Îles de la Madeleine

Le déploiement d’internet haute vitesse aux Îles-de-la-Madeleine se trouve dans une impasse selon le maire des Îles, Jonathan Lapierre.

Alors qu’il affirmait en septembre que la Communauté maritime ne s’était pas fait imposer le projet hybride optique coaxial de DÉRYTélécom, retenu par le gouvernement en 2018, le maire exprimait des doutes en séance du conseil, mardi, que cette technologie soit encore utilisée d’ici 10 ans.

Le maire explique que les garanties du gouvernement de l’époque, qui s’engageait à régler la question juridique des droits d’accès au câble sous-marin détenus exclusivement par Bell, et de faire offrir le service sur tout le territoire, au même prix que sur le continent , ne sont pas respectées :

Constatant l’échec du gouvernement à libérer l’accès du COGIM pour DÉRYTélécom, la Communauté maritime a sollicité Bell afin de monter un projet de fibre optique à la maison moins cher que celui de 12 millions de dollars déposé en 2018.

Suite au manque d’intérêt de Bell d’aller de l’avant, le maire réagissait mardi à la lettre de DÉRYTélécom qui refuse de son côté de bonifier son projet en fibre à la maison, malgré l’offre d’un soutien financier du milieu :

Le maire Lapierre propose d’étudier l’option d’une coopérative locale qui pourrait distribuer le service internet, à l’image de certaines régions du Québec, étant donné que la gestion des câbles de fibre optique, qui relient les Îles au continent, appartient déjà à la collectivité.

Laisser un commentaire