ACTUALITES Environnement Science

Expédition scientifique d’étudiants de l’ISMER en Arctique

photo: UQAR
Publié par Antonin Valiquette

Une équipe de six chercheurs de l’Institut des sciences de la mer de l’Université du Québec à Rimouski part pour trois semaines en Arctique afin d’y mesurer les impacts du réchauffement climatique.

Sous la supervision du professeur et spécialiste en géologie marine, Jean-Carlos Monterro-Serrano, des étudiantes à la maîtrise et au doctorat en océanographie prélèveront des carottes sédimentaires en fonds marins pour mesurer la réduction de la banquise et la fonte accélérée des glaciaires.

L’équipe de recherche monte aujourd’hui à bord du brise-glace Amundsen, de la Garde-côtière canadienne, dans le cadre de la programmation scientifique Arcticnet, un réseau regroupant une trentaine d’universités du pays.

L’expédition permettra d’analyser la composition minéralogique des sédiments, d’en mesurer la teneur en métaux lourds et en hydrocarbures et d’en suivre la progression au cours des derniers siècles.

Les carottes récoltées serviront de point de référence aux futures cohortes d’étudiants qui poursuivront la caractérisation des fonds marins de l’Arctique, qui permettra aussi de déterminer l’impact du transport maritime sur le phénomène du réchauffement climatique.

Laisser un commentaire

1 commentaire

  • Pourquoi se rendre à cet endroit déjà si fragilisé par les visites répétées qui ne font qu’aggraver la situation physique de cette zone. L’Arctique devrait être fermé urgemment par les intrusions humaines