ACTUALITES Environnement Insularité Pêche Science

Gradation des alertes d’ondes de tempête

Publié par Hélène Fauteux

Pêches et Océans Canada travaille, en collaboration avec le ministère de l’Environnement, à rendre plus précises les alertes d’ondes de tempête, pour les communautés côtières.
On leur attribuera trois catégories, selon l’ampleur de la menace; allant du risque mineur de submersion au besoin d’évacuation.
Denis Lefaivre, chercheur responsable des prévisions océaniques à l’Institut Maurice Lamontagne, explique que plus la vague poussée par le vent vient de loin, plus son fracas sur le littoral est puissant :
Pour le secteur des Îles-de-la-Madeleine, c’est le bureau du MPO à Terre-Neuve qui est à compiler les données statistiques des 19 dernières années, sur les plus hauts niveaux d’eaux enregistrés, incluant la surcote des marées.
Ces données seront ensuite intégrées dans les modèles atmosphériques et océaniques du Centre météorologique canadien, à Dorval, et du Centre de prévision des intempéries de la Région de l’Atlantique, à Dartmouth :
Denis Lefaivre précise qu’un préavis de six jours peut être émis, en cas d’alerte de submersion grave.
L’horizon météorologique de 48 heures est cependant plus fiable.

Laisser un commentaire