ACTUALITES Politique

Guerre de mots entre le député libéral sortant et le candidat péquiste

Publié par Antonin Valiquette

Le député sortant des Îles, Germain Chevarie, questionne publiquement la crédibilité du candidat du Parti québécois, Joël Arseneau, à cause des conclusions de l’action civile en vertu de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités, rendues en 2015 à son endroit.

Suite à sa défaite électorale dans la course à la mairie de 2013, Joël Arseneau a été blanchi des accusations criminelles de fraude portées contre lui, liées à un délai dans le remboursement de dépenses municipales recouvrables, alors qu’il a ensuite réglé le même dossier à l’amiable, au civil, où il a cette fois été sanctionné par la Cour Supérieure du Québec.

Pour Germain Chevarie, la sanction qui déclare Joël Arseneau inhabile à se présenter en politique municipale pour encore deux ans, entache sa crédibilité pour occuper les fonctions de député :

De son côté, Joël Arseneau réplique a M. Chevarie que ce dernier a lui-même été nommé durant la commission Charbonneau, pour avoir reçu des fonds illégaux afin de l’aider dans sa campagne de 2008.

M. Arseneau affirme que les accusations qui avaient été portées contre lui étaient motivées par des intérêts politiques, et qu’elles ne remettent pas en question ses compétences de député :

Notons qu’après enquête du directeur général des élections, aucune accusation n’a été déposée contre Germain Chevarie, suite aux allégations de la Commission Charbonneau à son égard.

Laisser un commentaire