ACTUALITES Environnement Science Sécurité publique

Hausse de 20% du recul moyen des berges

Publié par Hélène Fauteux

L’érosion du territoire a augmenté de 20 pour cent entre juin 2016 et juin 2017, par rapport à la moyenne des cinq années précédentes.
L’Université du Québec à Rimouski, qui dispose de 950 bornes de suivi, a enregistré un recul allant d’un à plus de deux mètres par endroits, pour une moyenne de 60 centimètres.
Le géographe Pascal Bernatchez précise que l’érosion était plus accentuée du côté Est de l’archipel, alors que par le passé, elle était plutôt marquée du côté Ouest, dans le secteur de Pointe-aux-Loups, par exemple :
De plus, depuis un an, l’UQAR est à compiler des données enregistrées en mer de chaque côté des Îles, sur la climatologie des vagues, afin de mieux prévoir les risques de submersion des côtes.
Jumelées à des simulations numériques de vagues dans l’estuaire et le golfe entre 1979 et 2015, les nouvelles informations permettront de développer un outil de modélisation qui aidera les firmes d’ingénierie à concevoir des infrastructures de protection :
Ces travaux sur les caractéristiques des vagues, dont leur hauteur, leur fréquence et leur direction, sont financés par le ministère de la Sécurité publique.
Ils mèneront à la création d’une plate-forme numérique qui sera accessible aux ingénieurs dès cette année.

Laisser un commentaire