ACTUALITES Économie Emploi Environnement Pêche

Le homard néo-écossais se paie entre 7,50$ et 8$ la livre à quai

Photo: thenavigatormagazine.com
Publié par Hélène Fauteux
Îles de la Madeleine

Les rendements de la pêche au homard du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, qui a commencé le 2 décembre avec six jours de retard à cause du vent, sont en baisse de 25 pour cent.
En revanche, les prix payés à quai sont eux-mêmes en hausse du quart par rapport à la même période de l’an dernier, selon Stewart Lamont, directeur exécutif de Tangier Lobster, en banlieue de Halifax.
Il attribue cette situation, qu’il dit hors du commun, à la température très froide de l’eau, qui fige les crustacés :
L’acheteur néo-écossais compare les conditions météorologiques actuelles à celles qui sévissent habituellement en plein cœur de l’hiver, en février.
D’autre part, bien qu’il admette que la récente crise diplomatique entre la Chine et le Canada le rende nerveux, M. Lamont affirme que ses clients évoquent très rarement les tensions géopolitiques de par le monde :
Tangier Lobster exporte le homard canadien dans 21 pays.
La Chine, la Corée du sud, Dubaï, la Suède et la Belgique sont ses cinq principaux marchés.

Laisser un commentaire