ACTUALITES Économie Énergie Environnement

HQ avare de détails sur le coût du câble sous-marin

Photo: AMSÉE/ Léonard Chevrier
Publié par Hélène Fauteux

Hydro-Québec vient d’autoriser la phase deux de son étude de préfaisabilité pour raccorder les Îles à l’hydroélectricité par câble sous-marin.
Sa porte-parole, Catherine Bujold, explique que ça signifie que les conclusions de la phase un, portant sur le coût du projet, sont satisfaisantes.
La société d’État refuse toutefois d’en dévoiler l’ordre de grandeur :
En fait, Hydro-Québec ne veut pas influencer l’appel de propositions pour des solutions écologiques de remplacement de la centrale thermique de Lavernière.
La phase deux de son étude de préfaisabilité, portant sur la conception, le tracé et les enjeux environnementaux du câble sous-marin, sera d’ailleurs menée en parallèle avec cet appel d’offres :
D’abord prévu pour le début de l’année, l’appel de propositions auprès de promoteurs privés pour trouver une alternative au mazout, a été repoussé à la fin du printemps.
Mme Bujold précise qu’il faut en ajuster le libellé afin de prévoir un éventuel partenariat avec la Régie intermunicipale de l’énergie de la Gaspésie et des Îles, tel que demandé par la Communauté maritime par voie de résolution, en février.

Laisser un commentaire