ACTUALITES Économie Énergie Environnement

Hydro-Québec se fait rassurante sur la protection de son câble sous-marin

Photo: Texion
Publié par Hélène Fauteux

Hydro-Québec planifie une série de relevés en mer, aux printemps 2019 et 2020, pour déterminer la meilleure façon de protéger contre l’érosion les extrémités de son câble sous-marin qui alimentera les Îles-de-la-Madeleine.
Sa porte-parole, Catherine Bujold, explique que la société d’État prend très au sérieux l’usure prématurée du réseau de fibre optique du RICEIM, à cause de l’absence de glace dans le golfe, sous l’effet des changements climatiques.
Les relevés sur le terrain permettront d’établir la profondeur à laquelle il faudra enfouir le câble électrique, pour une protection optimale :
Mme Bujold précise que des matelas de béton pourraient aussi être utilisés pour protéger le câble contre l’érosion, là où le roc en empêcherait l’enfouissement :
D’autre part, Hydro-Québec ne sait toujours pas si elle pourra devancer son projet de câble sous-marin pour desservir les Madelinots, tel que le lui demande le gouvernement Legault, afin de déployer au plus vite, par la même occasion, un troisième lien de fibre optique pour sécuriser les services de télécommunications de l’archipel.
Le projet de la société d’État, évalué entre 500 et 700 millions de dollars par les prévisionnistes de Desjardins, est pour l’instant planifié pour 2025.

Laisser un commentaire