ACTUALITES Communication Économie Science

Internet haute vitesse aux Îles, au prix de la ville, dès 2019

Publié par Antonin Valiquette

Québec et Ottawa confirment des investissements respectifs d’un million 60 mille dollars pour le raccordement optique et co-axiale de cinq mille 500 foyers de l’archipel, ce qui coûtera globalement plus de quatre millions de dollars. La ministre de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation, Dominique Anglade, prévoit pour septembre la signature de la convention de services avec l’entreprise Déry Télécom, qui délivrera aux Madelinots le service internet à 100 mégabits par seconde dans les 20 mois suivants.

Selon Mme Anglade, le projet s’est distingué dans l’appel d’offres parce qu’il dessert l’ensemble de la population et parce qu’il offre une possibilité d’évolution de sa vélocité, bien au-delà de la cible de 100 mégabits/seconde :

De plus, il propose une grille tarifaire équivalente à celle du continent, moyennant une compensation gouvernementale, pour combler les frais liés aux infrastructures de transport de la bande passante, qui reste à déterminer:

De son côté, le directeur du développement des affaires de Déry Télécom, Alexandre Michaud, explique que les premiers Madelinots pourront profiter d’une vitesse de téléchargement de 100 mégabits dès le printemps 2019 :

Parallèlement, l’élaboration des travaux d’environ 10 millions de dollars pour la réparation, l’ajout ou le remplacement d’un câble sous-marin de fibre optique, qui devraient être complété pour l’an prochain, se poursuivent.

Une négociation contractuelle pour son utilisation entre Déry Télécom et Bell Canada, qui détient des droits jusqu’en 2025, sont actuellement en cours avec la participation du gouvernement du Québec et du RICEIM.

Laisser un commentaire

1 commentaire

  • Bonne nouvelle, après tant d’années d’acharnement nous allons enfin voir l’autre bout du tunnel.
    Cette entente pourras enfin nous permettre de donner au gens des îles la haute vitesse et surtout la stabilité du lien internet.