ACTUALITES Communication Économie

Internet haute vitesse: Le RICEIM veut une rencontre au sommet avec Bell

photo: Lorraine-PRO
Publié par Antonin Valiquette

Les négociations entre les fournisseurs internet Déry Télécom et Bell Canada, le Réseau intégré de communication électronique des Îles et le ministère de l’Économie et de l’Innovation, traversent une période difficile.

L’enjeu d’accès à la bande passante du câble sous-marin de fibre optique reliant les Îles au continent fait partie du projet de déploiement d’internet à haut débit dans l’archipel, confié à Déry Télécom suite à l’appel d’offres gouvernemental du programme Québec branché et Brancher pour Innover.

Toutefois, le président du RICEIM, Claude Cyr, rappelle que Télébec, une filiale de Bell, était le seul fournisseur à s’être engagé dans le contrat de service de 20 ans pour l’utilisation du COGIM, signé en 2005 :

Les négociations portent notamment sur la compensation que le ministère de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation s’est engagé à payer pour permettre au RICEIM de baisser sa facture d’exploitation de ses infrastructures, afin de permettre à Déry Télécom d’offrir un tarif compétitif aux Madelinots, un volet de la négociation qui s’approche d’un dénouement selon M. Cyr :

D’autre part, le gouvernement Couillard annonçait un investissement de près de 10 millions dollars l’an dernier pour la réparation ou le remplacement d’un des deux câbles sous-marins ou encore l’ajout d’un troisième.

Bien qu’on justifiait alors l’importance d’agir à court terme, le projet n’en est encore qu’à la phase d’études des trois scénarios.

Ce qui n’inquiète pas le président du RICEIM, puisque le gouvernement s’est déjà engagé à défrayer les coûts de maintenance, advenant une rupture de service causée par un bris important.

Laisser un commentaire