ACTUALITES Emploi Santé

La pénurie de main-d’oeuvre pèse lourd sur les préposés aux bénéficiaires

Photo: Le Devoir
Publié par Hélène Fauteux

La pénurie de main-d’œuvre rend très difficile le travail des préposés aux bénéficiaires du CISSS des Îles.
C’est ce qu’affirme la présidente du syndicat des services auxiliaires et des métiers, Isabel Bourgeois.
Elle estime sommairement entre 20 et 25, les embauches nécessaires pour répondre adéquatement aux besoins de la clientèle; soit environ le tiers des effectifs actuels :
Pour encourager le recrutement des préposés aux bénéficiaires dans le réseau de la santé, Québec doit nécessairement bonifier les salaires, souligne Mme Bourgeois.
Il faut aussi améliorer leurs conditions de travail, dont le temps supplémentaire obligatoire est le principal irritant, à son avis :
Isabel Bourgois craint aussi que certains de ses collègues seront tentés de faire le saut au privé, quand Résidence Plaisance ouvrira ses portes l’an prochain, si le gouvernement Legault n’agit pas promptement.
D’ailleurs, la convention collective des employés du réseau de la santé viendra à échéance en 2020.

Laisser un commentaire