Culture Économie

La voix des Inuit…

Un documentaire intitulé Inuk, sorti la semaine dernière, redonne une voix aux Inuits, qui subissent les contrecoups de l’interdiction décrétée par l’Europe.
Réalisé par la cinéaste Alethea Arnaquq-Baril et coproduit par l’Office national du film, l’œuvre décrit notamment les impacts de l’interdiction sur les produits dérivés du blanchon, émise dans les années 80 par la Commission européenne.
Souvent ignorés dans le débat sur la chasse au phoque, les Inuits ne sont pas les seuls à réclamer la levée de cet interdit.
Comme les chasseurs du Québec et de Terre-Neuve, ils considèrent que l’interdiction les prive d’un revenu d’appoint important.
La réalisatrice du film Inuk exige des groupes environnementaux, en particulier de Greenpeace Canada, qu’ils réparent leurs torts et qu’ils travaillent afin de faire renverser l’embargo.

Laisser un commentaire