ACTUALITES Énergie Environnement

L’AMSÉE réagit à la demande tarifaire d’Hydro-Québec

Quai de Cap-aux-Meules, septembre 2016
Publié par Antonin Valiquette

Hydro-Québec prévoit, des investissements d’un peu plus de 82 millions de dollars destinés à la mise à niveau de ses infrastructures dans l’archipel d’ici 2022, dont 8 millions pour l’année 2019-2020.

Ils serviront à la mise à niveau d’une ligne haute tension, à la réfection d’une cheminée de la centrale et au projet éolien de la Dune du Nord.

Ces dépenses figurent dans le récent dossier tarifaire, soumis à la Régie de l’Énergie du Québec, qui demande une hausse de 0,8% des tarifs résidentiels, pour lui permettre d’équilibrer son prochain budget annuel.

D’autre part, la présidente de l’AMSÉE, Marianne Papillon, entend revendiquer auprès de la Régie le maintien des tarifs préférentiels de rachat d’énergie aux auto-producteurs du programme de mesurage net en réseaux autonomes, et ce, même après le raccordement par câble sous-marin :

Du côté des nouvelles options de tarification dynamique en période de pointe hivernale, l’AMSÉE salue la volonté de réduire la consommation énergétique, mais se demande si un crédit basé sur la comparaison des utilisations d’énergie, n’entrainera pas, au contraire, une surconsommation.

Elle déplore également que les efforts de diminution ne s’appliquent pas aux réseaux autonomes comme celui des Îles :

De plus, l’AMSÉE entend garder un œil vigilant sur l’intention d’Hydro-Québec d’inclure les dépenses liées au déversement de Cap-aux-Meules dans le compte d’écart pour les événements imprévisibles l’an prochain.

Laisser un commentaire