ACTUALITES Environnement

Le ministre de l’Environnement sensibilisé à d’autres enjeux locaux, mais pas d’engagements pour l’instant

Colonie de phoques gris à l'Île Brion Crédit photo: MPO
Publié par Antonin Valiquette
Îles de la Madeleine

En plus de l’annonce du parc éolien et des fonds voués à l’efficacité énergétique des bâtiments, le ministre de l’Environnement s’est entretenu sur divers dossiers locaux avec le milieu durant sa visite.

Il affirme que le règlement gouvernemental qui interdit le rejet dans la nature des eaux usées pour les résidences isolées est actuellement en révision.

Suite au rapport du Bureau d’audience publique en environnement de décembre, qui recommande des études supplémentaires avant de permettre la chasse aux phoques gris sur les plages de l’Île Brion, Benoit Charrette ne promet rien, mais se dit ouvert à la demande des Madelinots :

Il laisse entrevoir un espoir pour l’organisme Attention FragÎles, qui espère depuis longtemps un financement récurrent de Québec pour sa mission de protection environnementale, puisque son fonctionnement s’appuie exclusivement sur l’approbation de projets et de contrats ponctuels :

Depuis 2015, le budget annuel d’Attention FragÎles varie entre 150 et 400 mille dollars et l’organisme aimerait obtenir un soutien annuel de 100 à 160 mille dollars pour consolider ses activités permanentes de sensibilisation et de concertation.

Du côté de la gestion des matières résiduelles, le ministre dit reconnaître les particularités de l’archipel qui exporte les déchets dédiés à l’enfouissement.

Plus de 17 pour cent du budget annuel de la Municipalité est affecté à la gestion des matières résiduelles, à même les taxes des contribuables, alors que près de 80 mille visiteurs séjournent aux Îles durant l’été.

Laisser un commentaire