ACTUALITES Communication Économie Emploi Insularité Politique

Le RICEIM ne cache pas son exaspération

Photo: Aventic.org
Publié par Hélène Fauteux

La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx, promet une décision au cours des prochaines semaines, pour la mise à niveau du réseau sous-marin de fibre optique.
Déjà, le gouvernement précédent avait réservé une enveloppe de huit à 12 millions de dollars, pour doubler l’armature des câbles usés prématurément par l’érosion, ou pour les remplacer.
Mme Proulx explique qu’on a dû refaire l’étude d’opportunité sur ces différents scénarios, dans la foulée de la panne majeure du 29 novembre :
Pour sa part, Claude Cyr, président du RICEIM, propriétaire des câbles sous-marins COGIM 1 et 2, se déclare insatisfait des délais encourus dans ce dossier de la consolidation des câbles sous-marins, sur la table depuis déjà deux ans.
Il déplore également la difficulté apparente de DERYtelecom, à respecter l’échéancier du 31 mars 2020, pour brancher les maisons et commerces à Internet à haute vitesse, et ce, avec une technologie qu’il qualifie de second ordre:
Entretemps, la ministre Marie-Ève Proulx dit faire confiance à la garantie que lui a fournie Bell Canada, l’opérateur des câbles sous-marin de fibre optique, sur la fiabilité du réseau.
Le RICEIM partage ce sentiment de confiance, affirme Claude Cyr.

Laisser un commentaire