ACTUALITES Économie Pêche

Le sébaste est encore trop petit pour être pleinement profitable

Publié par Antonin Valiquette
Îles de la Madeleine

Le sébaste autour des Îles est abondant mais la taille du poisson est encore trop petite pour qu’il soit commercialisé de manière rentable.

C’est ce que le directeur de l’usine Fruits de mer Madeleine, Pierre Dérsape, retient des deux sorties de pêches instigatrices, effectuées cet été par les capitaines Bruno-Pierre Bourque et Denis Éloquin, qui ont ramené 50 mille livre de sébaste pour tester son potentiel de vente sur les marchés.

Selon M. Déraspe, plusieurs marchés se montrent intéressés au produit, mais il faudra attendre quelques années pour que la taille du sébaste aux Îles surpasse les 24 ou 25 centimètres pour offrir un rendement raisonnable :

Pour l’instant, la valeur à quai du sébaste varie entre 25 et 50 sous la livre.

M. Déraspe souligne qu’il s’agit d’être patient, notamment en attendant avant de s’équiper d’une chaîne de production commerciale moderne en usine :

L’industrie s’attend à ce que le moratoire de pêche commerciale, en place depuis plus de 20 ans, soit levé l’an prochain dans le golfe, après que le ministère des Pêches et des Océans l’ait maintenu en 2019 pour approfondir ses connaissances du stock, avant de rédiger son plan de gestion.

Selon le capitaine du Boréas VII, Bruno-Pierre Bourque, le sébaste capturé cette été fait surtout partie de la cohorte de 2011.

Laisser un commentaire