ACTUALITES Économie Environnement Pêche Science

L’IML se fait rassurant sur la pérennité des stocks de homard

Publié par Hélène Fauteux

L’Institut Maurice Lamontagne se porte en faux contre une publication du journal Les Affaires laissant planer un doute sur la pérennité des populations de homard nord-américain.
Le journal québécois reprend une déclaration de l’ex-président de l’Association des pêcheurs du Maine, Dave Cousens, au New York Times, selon qui la pêcherie s’effondra d’ici 30 ans à cause du réchauffement climatique.
Or, le chercheur scientifique Bernard Sainte-Marie, de la Direction des sciences démersales et benthiques de l’IML, explique qu’on assiste plutôt à un changement de distribution des stocks du sud vers le nord:

Le homard est une espèce qui est confortable en milieu tempéré, comme le golfe du St-Laurent.
Les régions de la Gaspésie, de la Côte-Nord et de l’île d’Antiscosti profitent d’ailleurs d’une abondance nouvelle, ces dernières années, grâce à un réchauffement de leurs eaux au-delà des 10-12 degrés Celcius, souligne M. Sainte-Marie :

En revanche, une température supérieure à 25-26 degrés Celcius devient létale pour les homards, précise le chercheur de l’IML.
Il dit qu’au sud de la Nouvelle-Angleterre, le réchauffement pousse les larves vers le large, dans un habitat moins propice à leur développement.

Laisser un commentaire