ACTUALITES Économie Environnement

L’industrie de la viande de phoque veut développer son offre alimentaire aux consommateurs

Photo: ici.radio-canada.ca
Publié par Antonin Valiquette
Îles de la Madeleine

L’entreprise SeaDNA pourrait offrir à la consommation, dès cet automne, du cœur et des abats de loup-marin, selon les résultats du protocole d’analyses en laboratoire du ministère de l’Agriculture, des pêches et de l’Alimentation.

Pour Réjean Vigneau de la boucherie Côtes à côtes, il s’agit de continuer à valoriser l’image des produits de la chasse au phoque, qui est toujours perçue de façon négative sur certains marchés internationaux.

M. Vigneau estime qu’en offrant sur le marché de nouvelles parties du loup-marin, quelques années après avoir commencé à commercialiser le foie de jeune phoque, plus des trois quarts de l’animal seraient exploités :

L’entrepreneur ne cache pas qu’il faut aussi rentabiliser au maximum chaque animal, puisque les frais d’exploitation sont élevés, et que si le marché et les chefs canadiens sont de plus en plus friands du loup-marin, d’autres se ferment encore à la seule mention du nom de l’animal :

Réjean Vigneau, et plusieurs partenaires de l’industrie, interpellent depuis longtemps le gouvernement fédéral à mieux informer certains marchés internationaux et y déconstruire la mauvaise réputation de la chasse.

Laisser un commentaire