ACTUALITES Économie Emploi Pêche

L’industrie de la pêche confrontée au manque de relève

Photo: CSMOPM
Publié par Hélène Fauteux

Îles de la Madeleine

Les perspectives du secteur des pêches et de la mariculture sont moroses, dans le contexte de rareté de la main-d’œuvre.
C’est ce qui ressort du plus récent diagnostic produit par le Groupe Agéco, pour le compte du Comité sectoriel de main-d’œuvre des pêches maritimes.
Parmi les recommandations pour y remédier, la directrice générale de ce dernier, Marjorie Chrétien, note que les entreprises doivent améliorer les conditions de travail de leurs employés, dont une très faible minorité est syndiquée :
Le Comité sectoriel de main-d’œuvre des pêches maritimes doit aussi poursuivre ses efforts de valorisation des métiers du secteur, de même que de leurs formations initiales et continues.
À cet effet, Mme Chrétien précise que des démarches seront initiées auprès des jeunes dès l’école primaire :
Selon l’enquête du Groupe Agéco, les postes de capitaine, de mécanicien/électromécanicien, de contremaître/supervieur, de technicien et d’ouvrier piscicoles sont parmi les plus difficiles à combler.
Les Madelinots qui y ont participé représentent le secteur de la capture à 42 pour cent, tandis que quatre pour cent sont du secteur de la transformation et 24 pour cent sont des employeurs aquacoles.


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire