ACTUALITES Environnement Pêche Science

Masse importante de la couche mélangée de surface

Photo: Peter Galbraith, IML
Publié par Hélène Fauteux

Près de la moitié du volume du golfe du Saint-Laurent approche le point de congélation.
C’est ce que constate l’océanographe physicien Peter Galbraith, qui vient de compléter sa mission hivernale annuelle de prise d’échantillons pour en mesurer l’état de santé.
En fait, la température froide de la couche mélangée de surface est homogène jusqu’à 80 mètres de profondeur dans la région du Plateau madelinien :
M. Galbraith explique que l’importance de la masse de la couche mélangée signifie que les sels nutritifs, qui se trouvent en profondeur, seront eux-mêmes plus abondants en surface ce printemps.
Leur remontée, quand les températures se réchaufferont, favorisera d’autant le bloom planctonique à la base de la chaîne alimentaire du golfe :
Trois autres missions d’échantillonnage, pour mesurer la température et la salinité du golfe entre autre, seront menées en cours d’année.
C’est en janvier 2019 que Peter Galbraith publiera ensuite son rapport annuel des conditions océanographiques physiques de cette mer intérieure.

Laisser un commentaire