ACTUALITES Économie Environnement

La Matériauthèque inspire d’autres communautés du Québec

Publié par Antonin Valiquette

Moins d’un an après son ouverture, la Matériauthèque a permis de détourner en tout et partout près de 200 tonnes de matériaux de construction usagés de leur exportation vers un site d’enfouissement pour matières résiduelles.

Selon le centre de recherche en milieu insulaire et maritime, l’émanation de gaz à effet de serre évitée représente le retrait de 50 voitures roulant 20 mille kilomètres par année.

La directrice associée du CERMIM, Mayka Thibodeau, souligne que plusieurs spécialistes en écogestion, entrepreneurs et décideurs issus de différentes communautés du Québec, ont été impressionnés par le concept de réemploi au dernier Rendez-vous des écomatériaux d’Asbestos et des bénéfices économiques qui s’y attachent :

De son côté, la directrice du centre de récupération Ré-Utîles, Mylaine St-Onge  invite la population des Îles à utiliser d’avantage les services de la Matériauthèque, soit pour donner des matériaux ou pour en acheter.

Elle prévoit mettre en place un programme d’atelier en écoconstruction d’ici 2020, en partenariat avec des initiatives de réinsertion à l’emploi ou avec des organismes du milieu pour favoriser l’acquisition de connaissances :

Le CERMIM a été invité aux prochaines Assises québécoises de l’économie circulaire, qui se tiendra au Palais des Congrès de Montréal au début décembre, pour encore une fois présenter le projet de Matériauthèque.

Laisser un commentaire