ACTUALITES Éducation Jeunes Santé

La médecine préventive penche en faveur des CPE

Photo: pixabay.com
Publié par Hélène Fauteux

La maternelle 4 ans ne suffit pas, à elle seule, à aplanir les difficultés d’apprentissage des enfants vulnérables.
C’est ce qu’affirme le docteur Yv Bonnier-Viger, directeur de la santé publique de la Gaspésie et des Îles.
Il dit que les études en médecine préventive démontrent clairement qu’il faut intervenir dès le plus jeune âge pour stimuler leurs habiletés sociales, langagières et cognitives :
Selon l’Institut de la statistique du Québec, les régions défavorisées enregistrent un taux de 30 pour cent d’enfants vulnérables à leur entrée à l’école.
Le docteur Bonnier-Viger est d’avis que, pour favoriser leur plein potentiel de développement, le gouvernement Legault doit faciliter leur accès en amont, aux services éducatifs des centres de la petite enfance, spécialement conçus pour les zéro – 5 ans :
Aux Îles, le CPE La Ramée sera agrandit pour accueillir 36 nouvelles places, dont 10 sont déjà ouvertes temporairement à La Rocaille, tandis qu’un projet de garderie privée non-subventionnée de 26 places attend le feu vert du ministère de la Famille.
En complémentarité, la Commission scolaire disposera d’une troisième maternelle 4 ans à compter de septembre.

Laisser un commentaire