Économie Pêche

Les nouveaux défis du Fumoir d’Antan

Benoit Arseneau, Fumoir d'Antan

Le fumoir d’Antan développe de nouveaux projets au niveau de sa production en plus de revoir son image de marque.

Grâce à une subvention du Fonds d’aide aux initiatives régionales de 40 mille dollars l’an dernier, l’entreprise a entrepris la construction d’une deuxième chambre froide pour augmenter ses expéditions.

L’entrepreneur Benoit Arseneau, souligne qu’il peut maintenant se lancer dans un nouveau marché de poissons et de viande séchés, en plus des produits fumés, grâce à ses derniers investissements :

Même si la plupart de la matière première a déjà été achetée pour la prochaine saison, M. Arseneau s’inquiète de l’approvisionnement qui devient difficile dans le poisson pélagique :

D’autre part, le fumoir d’Antan compte revoir son image de marque avec une série de nouveaux emballages et d’étiquettes plus attrayantes pour la clientèle de ses points de service de plus en plus nombreux au Québec.

Laisser un commentaire