ACTUALITES Agriculture Économie Emploi

Une nouvelle bergerie pour Les Moutons du Large

Publié par Hélène Fauteux

L’entreprise Les Moutons du Large est en voie d’investir quelques centaines de milliers de dollars pour se doter d’une nouvelle bergerie, d’environ 25 pour cent plus grande que son installation initiale.
Son propriétaire, Denis Arseneau, précise qu’il récupère le bois de démolition de l’ancien campus collégial des Îles; une économie substantielle, sans laquelle son projet n’aurait pas pu aller de l’avant, dit-il.
Sa nouvelle étable lui permettra d’augmenter son cheptel de femelles de 90 à 150 brebis, pour mieux répondre à la demande des consommateurs et restaurateurs locaux, en viande d’agneau :
La nouvelle bergerie des Moutons du Large est une installation froide, alors que son premier bâtiment lui sert de pouponnière, où les nouveaux nés doivent être gardés au chaud pendant un à deux mois.
Denis Arseneau explique que le nouvel espace lui permettra d’améliorer le bien-être de ses animaux et, du coup, d’optimiser leur taux de survie :
Les élevages d’agneau du Québec enregistrent des pertes moyennes de 20 pour cent par année, selon M. Arseneau.
Chez-lui, ce taux oscille entre huit et 12 pour cent.

Laisser un commentaire