ACTUALITES Environnement Patrimoine Pêche Science

Nouvelle phase dans le projet scientifique Manger notre St-Laurent

crédit photo: Julie Houde-Audet
Publié par Antonin Valiquette
Îles de la Madeleine

Amorcé l’an dernier, le projet de valorisation des ressources marines et végétales Manger notre St-Laurent, piloté par une équipe de chercheurs interuniversitaires, amorce une nouvelle phase de collecte de données.

Dans les prochaines semaines, deux étudiantes à la maîtrise conduiront dans les quatre communautés partenaires, dont celle des Îles, des entrevues auprès des ainés et des jeunes familles afin de documenter le niveau de transmission alimentaire et les perceptions des ressources du St-Laurent.

L’étudiante en santé publique à l’Université Laval, Catherine Fallon, se servira des données recueillies pour élaborer un outil scientifique de consultation sur le web qui servira à optimiser l’utilisation des aliments du St-Laurent dans les communautés riveraines et du golfe :

L’étudiante en nutrition de l’Université de Montréal, Julie Brousseau, ajoute qu’en atelier préliminaire l’été dernier, la méthode qualitative par entrevues intergénérationnelles a été ciblée par les partenaires locaux, notamment le Centre de recherches en milieu insulaire et maritime :

De son côté, la chercheuse principale du projet financé par le Réseau Québec maritime de l’Université du Québec à Rimouski, Mélanie Lemire, précise qu’en plus de la plateforme informative sur les aliments, un outil de localisation, intégrant les conditions climatiques, sera aussi développé pour favoriser l’accès aux ressources.

photo: Julie Brousseau

Laisser un commentaire