ACTUALITES Économie Emploi Énergie Environnement Politique

On passe le câble sous-marin et on garde la centrale

Publié par Hélène Fauteux

Hydro-Québec branchera les Îles à l’hydroélectricité par un câble sous-marin de 80 mégawatts à compter de 2025.
La centrale thermique de 66 mégawatts sera conservée pour une opération sporadique qui garantira un approvisionnement de relève en cas de panne.
Ainsi, nul besoin d’aller en appel d’offres international à la recherche d’énergies alternatives, pour se convaincre qu’il s’agit de la solution la plus écologique, économique et fiable, affirme le président de la division Distribution de la société d’État, Éric Filion :
Pour sa part, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, réitère l’engagement d’Hydro-Québec à préserver les 87 emplois et les retombées économiques que génèrent ses activités dans l’archipel.
Il souligne aussi que le câble sous-marin permettra de réduire de 94 pour cent les émissions de gaz à effet de serre du territoire :
De plus, Hydro-Québec dotera l’archipel d’un microréseau qui servira de vitrine technologique en matière de production et de stockage d’énergies renouvelables alternatives.
Toutes ces propositions seront soumises à la Régie de l’énergie pour approbation, à l’automne 2019, lorsqu’on aura complété l’avant-projet sur le tracé du câble reliant les Îles à la Gaspésie.

Laisser un commentaire