ACTUALITES Santé

Perte d’expertise pour les services d’urgence dans l’Est

Photo: zone911.com
Publié par Hélène Fauteux

Le CISSS de la Gaspésie déplore la perte d’expertise qu’entraîne l’abolition des services pré-hospitaliers d’urgence au CLSC de l’Est.
Les infirmières qui y étaient affectées dans le cadre d’un projet pilote géré par Gaspé, depuis cinq ans, ont des compétences de niveau trois, souligne le docteur Michel Roy, responsable des services pré-hospitaliers d’urgence de la région.
C’est dire qu’elles détiennent une formation non seulement en traumatologie, comme leurs consoeurs de niveau deux, mais aussi en urgences médicales :
À compter de cette semaine, les infirmières de l’Est n’ont plus qu’un horaire régulier de jour, du lundi au vendredi, pour les services courants et les soins à domicile.
Le service pré-hospitalier d’urgence dépend désormais de la seule équipe de premiers répondants de Grosse-Île, précise M. Roy :
Le CISSS de la Gaspésie cherche aussi à se constituer une équipe de premiers répondants à Grande-Entrée, pour bonifier ses services pré-hospitaliers d’urgence dans l’Est.
Le docteur Michel Roy viendra dans l’archipel prochainement pour en faire la promotion.

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  • le gouv donne des milions a des compagnies , mais pour nous les pauvres rien même pas

    pour question de santé , pauvre administration par les libéraux.

  • C’est urgent faut remettre en place le service d’infirmier(ère) d’urgence dans l’Est. Avec ce qu’on a comme information cela coûterait moins cher. La population, les dirigeants, le CISSS de la Gaspésie… tous sont d’accord.
    Un peu de bonne foi, on gagne du temps, on discute avec les gens et on construit une formule gagnante à long terme.