ACTUALITES Environnement Pêche Science

Les phoques s’adaptent aux changements climatiques

Photo: Yoanis Menge
Publié par Hélène Fauteux

Le chercheur Mike Hammill, spécialisé en mammifères marins, qualifie de moyennes les conditions de glace pour la mise-bas 2019 des phoques du Groënland.
Bien qu’elles ne soient pas optimales, il les compare à celles de l’an dernier.
Leur épaisseur varie entre 10 et 70 centimètres, autour des Îles :
Le scientifique de l’Institut Maurice Lamontagne, qui fait le suivi de l’état physiologique des phoques du Groënland pendant leur migration dans le golfe, se penche d’ailleurs sur la synchronisation de la mise-bas avec les conditions de glace.
Il croit que, sous l’effet des changements climatiques, elle débute un peu plus tôt en saison, vers la troisième semaine de février :
Selon Mike Hammill, la mouvée se trouve habituellement entre 40 et 50 milles au nord de l’aéroport de Havre-aux-Maisons, à ce temps-ci de l’année.
Pêches et Océans Canada planifie son premier vol de repérage pour les premiers jours de mars.

Laisser un commentaire