ACTUALITES Santé Transport

Le pilote se pensait aux commandes du Challenger

Photo: Radio-Canada
Publié par Hélène Fauteux

C’est une erreur humaine qui a provoqué les quatre crevaisons de l’avion ambulance de type Dash-8, lors de son atterrissage à Sainte-Anne-des-Monts le 12 octobre dernier.
Le pilote, qui se croyait aux commandes du Challenger, voulait alors ralentir son appareil avec les déporteurs de vol, mais il a plutôt actionné le frein d’urgence.
Le problème, explique Alexandre Bougie, porte-parole du ministère des Transports du Québec, c’est que la manette du frein de stationnement et celle du déporteur se trouvent toutes deux à gauche des commandes:
Parce que les pilotes d’Évacuation aéromédicales du Québec sont habitués à prendre les commandes tant du réacté que du turbo-propulsé servant d’avion ambulance, le rapport d’investigation conclut à un incident isolé qui relève d’un réflexe.
M. Bougie précise que les formateurs insistent désormais davantage sur le positionnement similaire des manettes, sur les deux types d’appareil :
Une douzaine de passagers et de membres d’équipage, dont trois Madelinots, se trouvaient à bord du Dash-8 au moment de l’incident.
Personne n’a été blessé.

Laisser un commentaire