ACTUALITES Environnement Science

La population de Fous de Bassan prend progressivement du mieux

Photo: Jean-François Rail/ Service canadien de la Faune
Publié par Hélène Fauteux

Le succès reproducteur des Fous de Bassan a progressé de près de 50 pour cent cette année, dans la principale colonie de l’île Bonaventure.
Selon l’inventaire annuel du Service canadien de la Faune, il est passé de 43 pour cent par nid l’an dernier, à 61 pour cent cet été.
Le biologiste Jean-François Rail est le premier à s’en déclarer surpris :
C’est le déclin du hareng et du maquereau, dans le golfe, ces dernières années, qui avait affaibli la population de Fous de Bassan, la privant de sa principale source de nourriture.
En 2018, non seulement le petit maquereau apparaît-il au rendez-vous, le caplan est également très abondant, rapporte M. Rail :
La colonie de Fous de Bassan de l’île Bonaventure, où nichent 50 à 60 mille couples, est la troisième en importance au monde, derrière celles de Bass Rock et de St-Kilda, en Écosse.
En comparaison, la colonie du Rocher aux Oiseaux en abrite la moitié.

Laisser un commentaire