ACTUALITES Économie Pêche Politique

Le PQ promet un coup de barre en soutien aux pêcheries

Publié par Hélène Fauteux

Le candidat du Parti Québécois aux Îles qualifie de dévastateur le bilan du gouvernement sortant en matière de pêcheries.
Fermeture de deux usines sur quatre, disparition de 29 millions de dollars de fonds publics dans la faillite de Cap sur Mer, abandon de l’industrie maricole, droits de propriété de l’APPIM bafoués dans le dossier de la grue portique et absence de reconnaissance du RPPCI comme partenaire-clé du développement, sont autant de constats des 15 dernières années de régime libéral qui ont fragilisé le secteur, selon Joël Arseneau.
S’iI est élu député le premier octobre, le péquiste s’engage à corriger le tir pour mieux soutenir le principal moteur économique de l’archipel :
De plus, M. Arseneau s’engage à protéger la part historique de sébaste de Madelipêche, et à exiger la juste part du Québec du fonds fédéral de 325 millions de dollars, pour améliorer la compétitivité des pêches de l’Atlantique :
Le candidat du Parti Québécois aux Îles promet également un plan de développement de la mariculture, axé non seulement sur la production, mais aussi sur la commercialisation.
Joël Arseneau fait aussi de l’accès à la ressource du phoque gris une priorité, pour appuyer les activités industrielles de Total Océan.

Laisser un commentaire