ACTUALITES Environnement Santé

Présence saisonnière de la maladie de Lyme

Photo: Radio-Canada
Publié par Hélène Fauteux

Selon la Direction de la santé publique de la Gaspésie et des Îles, deux cas d’infection de la maladie de Lyme ont été répertoriées depuis 2013, dans la région.
Cette maladie est transmise par une espèce de tique bien précise, l’Ixodes scapularis.
Cependant, selon le docteur Ariane Courville, adjointe médicale au directeur régional de la santé publique, cet insecte est incapable de se reproduire dans l’archipel et sur la péninsule :
De son côté, la vétérinaire Mireille Lapierre reçoit une analyse positive de la présence de la maladie de Lyme sur 10 à 15 pour cent des tiques qu’elle fait analyser au laboratoire de santé publique du Québec.
Elle dit que ce sont des tiques adventices, transportées dans la région par des oiseaux migrateurs ou des animaux piqués lors d’un séjour sur le continent :
Cela dit, c’est le réchauffement climatique qui favoriserait la multiplication des tiques, au Québec.
Le docteur Courville admet à ce propos que le climat de la Gaspésie et des Îles pourrait éventuellement être propice à la reproduction de l’espèce porteuse de la maladie de Lyme.

Laisser un commentaire

1 commentaire

  • Le climat actuel des Îles est déjà TRÈS convenable pour favoriser la reproduction des tiques aux Îles. En fait, c’est probablement le meilleur endroit au Québec car le climat des Îles est celui qui a le moins de jours de gel et, globalement, celui qui est le plus doux en durée. Ce qui manque aux Îles, ce sont des animaux sauvages (et domestiques) pouvant être d’importants vecteurs (comme l’orignal et le cerf de Virginie.