ACTUALITES Économie Énergie

Projet de loi 34: Une hausse ou une baisse des tarifs d’électricité?

Publié par Antonin Valiquette
Îles de la Madeleine

Hydro-Québec accueille favorablement le projet de Loi 34 qui fixera les tarifs d’électricité au taux de l’inflation à partir de 2021 et amènera un crédit sur la facture des clients, équivalent à un milliard et demi de dollars sur cinq ans.

Les usagers d’Hydro-Québec verraient un gel des tarifs pour l’année prochaine, en plus de recevoir un crédit de 8% pour une résidence moyenne, alors que le processus d’approbation des dossiers tarifaires par la Régie de l’Énergie deviendraient quinquennal, plutôt qu’annuel.

Le porte-parole de la Société d’État, Cendrix Bouchard, explique qu’Hydro-Québec assumera une plus grande part de risques liés aux dépassements de coûts de distribution, mais que l’abolition des comptes de prévoyance permettra de rassurer la population quant à la perception des trop-perçus :

De son côté, le consultant pour le Regroupement des organismes en environnement et en énergie, Jean-Pierre Finet, dénonce et s’opposera au projet de Loi qui, selon lui, permettrait à Hydro-Québec d’échapper à la surveillance vigilante et publique du contrôle de ses dépenses.

Il précise que les trop-perçus des dernières années ont déjà été redistribués au gouvernement et aux Québécois, puisque pris en compte à chaque dossier tarifaire,  et que pour rembourser un milliard et demi de dollars, le distributeur devra économiser sur l’entretien de son réseau :

Selon Hydro-Québec, le projet de loi n’affectera pas le montage financier du câble d’alimentation sous-marin entre les Îles et le continent prévu pour 2025, qui dépend de la filière d’Hydro-Québec Transport, exemptée des modifications qui ne s’appliquent qu’à sa filière Distribution.

Laisser un commentaire