ACTUALITES Politique

Promesses du PQ en santé, en services sociaux et en éducation

Publié par Antonin Valiquette

Les promesses de réinvestissement du Parti Québécois en santé, en éducation et dans le réseau des organismes communautaires auront des impacts directs dans l’archipel, selon le candidat Joël Arseneau.

Un gouvernement péquiste constituerait au lendemain de son élection un fonds d’urgence, qui serait chiffré en fonction d’une évaluation des besoins pour chaque établissement de santé, pour ouvrir de nouveaux postes et alléger la charge de travail du personnel infirmier.

Aussi, M. Arseneau promet que les professionnels de la santé pourront exercer d’avantages d’actes cliniques, jusqu’ici réservés aux médecins, en plus de favoriser un retour à la médecine de prévention avec des CLSC ouverts sept jours sur sept jusqu’à 21 heures, dont celui de l’Est aux Îles :

Le PQ s’engage également à instaurer dans un premier mandat la gratuité scolaire pour les universitaires avec un revenu inférieur au salaire médian des ménages québécois, établi à près de 59 mille dollars par année en 2015, selon Statistiques Canada.

M. Arseneau propose aussi une loi qui protègerait les budgets en éducation :

D’autre part, Joël Arseneau annonce que le PQ rehausserait graduellement de 200 millions de dollars sur quatre ans, le budget récurrent du programme de soutien aux organismes communautaires en plus de mettre en place des mesures de valorisation et un programme d’assurance collective en plus d’investir 500 millions de dollars sur cinq ans pour les soins à domicile.

Laisser un commentaire