ACTUALITES Éducation Politique Santé

Réinvestissements insuffisants pour réparer les pots cassés

Publié par Hélène Fauteux

Bien qu’elle salue les réinvestissements du gouvernement Couillard en éducation et en santé, la CSQ calcule qu’ils sont insuffisants pour réparer les pots cassés.
Au terme d’une tournée précongrès, sa vice-présidente, Sonia Éthier, constate que ses membres- aux Îles comme ailleurs- sont épuisés par l’alourdissement de leurs tâches, qui découle des trois dernières années d’austérité.
Leur détresse physique et psychologique est telle que le syndicat enregistre un taux d’absentéisme inégalé dans les différentes sphères de services publiques, allant de la petite enfance à l’enseignement supérieur :
La CSQ fera d’ailleurs de l’humanisation des pratiques de travail un des principaux thèmes de son 42e congrès annuel, du 26 au 29 juin, de même qu’un des enjeux de la prochaine campagne électorale.
Pour Mme Éthier, la solution passe par un nouveau modèle de gestion axé sur la permanence des emplois :
Selon la CSQ, 45 pour cent des enseignants ont un statut précaire au Québec.
Au campus collégial des Îles-de-la-Madeleine, ce taux s’élève à 75 pour cent.

Laisser un commentaire