ACTUALITES Économie Énergie Environnement

Le ROEÉ appelle Hydro-Québec à ouvrir son jeu

Photo: AMSÉE/ Léonard Chevrier
Publié par Hélène Fauteux

Le Regroupement des organismes environnementaux en énergie appelle Hydro-Québec à dévoiler le coût du projet de câble sous-marin pour les Îles, estimé dans la phase un de son étude d’avant-projet.
Selon son consultant, Jean-Pierre Finet, le directeur des réseaux autonomes de la société d’État, Richard Lagrange, s’y était engagé en audience devant la Régie de l’énergie, le 24 mai dernier, afin d’éclairer le processus d’appel d’offres sur la conversion de la centrale thermique de Lavernière.
Or, son refus de rendre les chiffres publics, près d’un an plus tard, constitue un virage à 180 degrés, dénonce M. Finet :
Selon le ROEÉ, Hydro-Québec donne ainsi l’impression d’avoir déjà fait son nid en faveur du câble sous-marin, plutôt que de chercher à en comparer les coûts avec ce que le marché propose comme solution alternative au mazout :
Le Maritime Link, qui transporte l’hydroélectricité de Terre-Neuve vers la Nouvelle-Écosse, a coûté un milliard 500 millions de dollars pour un câble sous-marin de 500 mégawatts, long de 170 kilomètres.
En comparaison, le lien transportant l’énergie de la Gaspésie vers les Îles, sur une distance de 210 kilomètres, aurait une puissance de160 mégawatts.

Laisser un commentaire