ACTUALITES Économie Environnement Pêche

Un nouveau groupe de travail sur le phoque de l’Atlantique

Photo: Médiathèque ACPIQ Yoanis Menge
Publié par Antonin Valiquette
Îles de la Madeleine

Pêches et Océans Canada annonçait mercredi la création d’un nouveau groupe de travail sur le phoque de l’Atlantique, afin d’arrimer les connaissances scientifiques à celle des communautés du golfe et de Terre-Neuve Labrador.

Le ministre Jonathan Wilkinson souligne que le groupe se penchera avant tout sur la population du phoque du Groenland, en ajoutant que la science est beaucoup plus claire concernant le phoque gris, alors que le MPO reconnaît maintenant ses impacts sur les espèces halieutiques du golfe.

Sans donner d’échéancier précis, le ministre Wilkinson estime qu’il est temps pour son gouvernement d’appuyer l’industrie afin de développer des marchés pour les produits du phoque :

Bien que ni l’Office de gestion du phoque de l’Atlantique, ni l’Association des chasseurs de phoque IntraQuébec, ne siègent au sein du nouveau groupe d’étude, Jonathan Wilkinson y voit quand même un moyen de donner une voix aux chasseurs et de démontrer que le MPO est à l’écoute :

Le ministère des Pêches et des Océans estime la population de phoque du Groenland à sept millions 500 mille individus, alors qu’il en comptait deux millions dans les années 70.

Il espère arriver à un consensus avec les chasseurs, sur les impacts qu’elle peut avoir sur les poissons au nord du golfe et dans l’Atlantique.

Les résultats du dernier recensement de la population de phoque du Groenland, effectué en 2017, sont attendus pour cet automne.

Laisser un commentaire

1 commentaire