ACTUALITES Culture Politique

Une motion du député Joël Arseneau semble avoir influencé la ministre responsable de la langue française

Publié par Antonin Valiquette
Îles de la Madeleine

Le député Joël Arseneau salue l’intention du gouvernement de créer un poste de Commissaire à la Langue française, qui répondrait à l’ensemble de la députation, plutôt que seulement à la ministre responsable de la Langue.

Selon M. Arseneau, il faudra toutefois aller plus loin, en suggérant d’ajouter des mesures législatives, en ramenant par exemple des articles de l’ancien projet de Loi 14, déposé par l’ancien gouvernement Marois, pour consolider le Français comme langue identitaire au Québec :

Le député déplore un laxisme teinté d’ingérence politique à l’Office québécois de la langue française, qui n’a remis aucun rapport sur l’état de la langue française au Québec en plus de 10 ans, alors qu’il est prévu dans la Loi qu’il en remette un aux cinq ans :

Le député espère que sa sortie médiatique au printemps dernier, où il avait dénoncé l’usage unique de l’anglais dans les audiences de la commission parlementaire sur l’industrie du taxi, et la motion adoptée à l’unanimité qu’il a déposée en avril pour la création d’un poste de commissaire, ont su convaincre la ministre Nathalie Roy de finalement amender la Loi 101, tel que promis par la CAQ en campagne électorale, ce qu’elle refusait de faire en décembre.

Laisser un commentaire