Le 6 décembre 1989, un homme abattait, à coups de fusil, 14 jeunes femmes à l’École Polytechnique de Montréal parce qu’elles étaient des femmes.

Certaines personnes ont parlé de folie, de geste isolé. D’autres ont vu dans cette tuerie, un acte de violence envers toutes les femmes.

Il aura fallu attendre jusqu’en 2019 pour que les gouvernements qualifient cette tuerie d’attentat antiféministe plutôt que «d’événement tragique».

Le Calacs l’Espoir des Iles tient à rendre hommage aux premières victimes directes de cette tuerie.Nous invitons la population à se recueillir quelques minutes en écoutant un bref résumé de la trop courte histoire des 14 jeunes filles qui ont payé de leur vie, toute cette violence faite envers les femmes.

 

</div>