ACTUALITES Économie Environnement Justice Transport

Dénouement prochain dans le dossier P & B Entreprises

Publié par Hélène Fauteux

Îles de la Madeleine

P & B Entreprises a reçu un total de 12 avis de non-conformité depuis 2002, pour ses activités de production de béton bitumineux, dans le parc industriel de Lavernière.
Du nombre, neuf concernent le rejet d’odeurs nauséabondes et trois les émissions de bruit.
Le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques a signifié son dernier avis de non-conformité en date du 28 janvier, pour odeurs susceptibles de porter atteinte au bien-être et au confort des personnes.
Il découle d’inspections menées en juillet, août, septembre et octobre 2018.
P & B Entreprises, qui a déjà dû payer une amende de 40 mille dollars, en 2005, était d’ailleurs en procès contre le ministère de l’Environnement, plus tôt ce printemps, devant le Tribunal administratif du Québec.
Elle conteste une ordonnance ministérielle émise le 5 juillet 2015, visant la réduction des émanations d’odeurs provenant de son usine, parce qu’elle soutient avoir déjà fait tout ce qui est techniquement possible en ce sens.
P & B Entreprises fait aussi valoir que le ministère est lui-même incapable de distinguer les odeurs provenant de ses installations, de celles provenant de la centrale thermique d’Hydro-Québec.
Le procès, sur la validité de l’ordonnance ministérielle, a pris fin le 2 avril.
Le ministère de l’Environnement n’émettra aucun commentaire dans l’attente du jugement.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire